“Seuls” sort le grand jeu

     Seuls, tome 10: la machine à démourir, Fabien Vehlmann (scénario), Bruno Gazzotti (dessin). Editions Dupuis, 48 pages, 10,60 euros.

    Ce dixième album s’inscrit dans la suite immédiate du précédent, qui voyait les enfants désormais séparés et confrontés à différents dangers et dilemmes. Anton, demeuré à NéoSalem continue à creuser sa théorie des limbes et Dodji subit toujours les supplices du “maître-fou”. Mais le récit se centre surtout sur Terry et le maître des couteaux. Désormais esseulés, ils trouvent refuge dans un gigantesque hangar qui abrite un salon des jouets. De quoi rendre fou de joie le jeune Terry qui va aussi avoir une illumination et tenter de construire une “machine à démourir” devant leur permettre de quitter le monde des limbes. L’apparition angoissante de Camille va déclencher une nouvelle crise chez le maître des couteaux…

    Délivrée d’une partie des ses mystères, notamment sur la situation des enfants (effectivement morts et en stand-by dans “les limbes”), ce troisième cycle de la saga se montre encore plus libre et fantaisiste que les précédents. Et une construction très éclatée, ici, avec trois récits menés en parallèles dont aucun n’est réellement achevé à la fin de l’album. Si l’on commence à saisir les grandes lignes des lois régissant ce drôle d’univers, beaucoup d’éléments restent encore obscurs… Et la révélation finale ouvre encore d’autres horizons. En attendant, cet album se lit toujours avec un grand plaisir, avec un étonnant mélange d’humour – amplifié par le décor très ludique du salon du jouet – et d’angoisse, voire quelques séquences effrayantes ici (comme le suggère la couverture clin d’oeil à Massacre à la tronçonneuse). Un mélange singulier qui fait le charme et l’intérêt qui ne se dément pas de cette série.

    Une série qui devrait faire encore plus parler d’elle, en ce début d’année, avec la sortie sur les écrans, le 8 février, de son adaptation cinéma.

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Rio par la bande

    Rio, tome 1: Dieu pour tous, Louise Garcia et Corentin Rouge (scénario), Corentin Rouge ...

    Mal de mère et sacrée gueule de bois

    Mal de mère, Rodéric Valambois. Coll. Quadrants / Editions Soleil, 224 pages, 18,95 euros. ...

    L’amnésie du tueur

    Minas Taurus, tome 1 : Ordo av  chaos, Thomas Mosdi et David Cerqueira. Editions le ...

    Dieu le pire pour l’Infinity 8

    Infinity 8, tome 3: l’évangile selon Emma, Lewis Trondheim, Fabien Vehlmann (scénario), Olivier Balez ...

    Le Pen, crépuscule d’une présidence

    La présidente, tome 3: la vague, François Durpaire et Laurent Muller (scénario), Farid Boudjellal ...