Cloué sur place de terreur avec “Seuls”

    Seuls, tome 11: les cloueurs de nuit, Fabien Vehlmann (scénario), Bruno Gazzotti (dessin). Editions Dupuis, 48 pages, 10,95 euros.

    Toujours séparés, les jeunes héros sont contraints de faire face… seuls aux mystères du monde des limbes. Suite directe du tome 10, ce nouvel épisode s’attache cette fois plus particulièrement à Yvan.
    Réfugié dans la maison de vacances familiale en Bretagne, il hésite à rejoindre Néosalem ou règne le psychopathe Saul – qui retient prisonnier une partie de ses amis – ou retourner vers les Terres-Basses de Fortville et ses créatures surnaturelles. Une apparition de Camille, qui lui révèle être “l’enfant-Minuit”, “l’élu” attendu des familles du mal, va le contraindre à agir. Car celle-ci lui annonce que les cloueurs de nuit vont venir le chercher, quitte à la ramener, morceaux par morceaux…

    La similitude des couvertures entre ce tome 11 et le précédent n’est pas que fortuite. Et les regards apeurés des héros, Terry la dernière fois et Yvan cette fois-ci, sont là pour annoncer encore un album sinon totalement terrifiant, du moins l’un des plus sombres de la série. Et l’arrivée, surgissant de la mer, des cloueurs de nuit au regard vide est un des “climax” forts de la saga.
    Pour le reste, on peut saluer encore l’imagination de Fabien Vehlhmann dans sa proposition de nouveaux personnages et sa savante maîtrise de l’attention du lecteur (même si l’on peut se demander s’il sait exactement où il veut en venir). Une fois encore brillamment restitué dans un style semi-réaliste dynamique par Bruno Gazzotti, ce nouveau tome maintient le suspense. Et son cliffhanger rend une fois de plus impatient de connaître la suite.

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Nanterre de légalisation du cannabis

    Legal, Cédric Gouverneur (scénario), Amazing Ameziane (dessin). Editions Casterman (collection KSTR), 128 pages, 22,00 ...

    “La Nuit” au goût du jour

    La Nuit, Philippe Druillet. Editions Glénat, 72 pages, 18 euros. Epuisé, l’album était devenu ...

    Les Profs deviennent un film Boulard devient un héros de BD

    Boulard, tome 1 : en mode cool, Erroc, Mauricet, Editions Bamboo, 48 pages, 10,60 ...

    Suivez le guide… pour une traversée de Paris en bande dessinée

    Guide de Paris en bandes dessinées, collectif. Editions Petit à Petit, 192 pages, 19,90 ...

    Oracle, quand le petit roi sculpte sa place dans le monde

    L’Oracle, tome 3: le petit roi, Nicolas Jarry (scénario), Gwendal Lemercier (dessin). Editions Soleil, ...

    Et pourtant, ils tournent toujours… au fond du bocal

    Le fond du bocal, tome 7, Nicolas Poupon. Editions Glénat, 64 pages, 12 euros. ...