Seuls, toujours rois de l’arène

    Seuls, tome 8 : les Arènes, Fabien Vehlmann (scénario), Bruno Gazzotti, éditions Dupuis, 56 pages, 10,60 euros.

    C’est avec un léger décalage dans le rythme de sortie printanier que déboule ce huitième album de Seuls. Dodji, Leïla, Yvan, Camille et Terry n’ont réussi à quitter la “zone rouge” que pour se faire capturer par d’étranges soldats à l’allure antique. Emmenés à Néosalem, une ville fortifiée régie par “les sept familles du bien”, clans d’enfants régissant ce coin du monde des limbes, nos cinq petits héros vont devoir réussir de terribles épreuves dans les arènes romaines de la ville. En cas de réussite à ces jeux du cirque, ils pourront intégrer les sept familles, sinon, ils seront relégués parmi les esclaves, réprouvés de la “huitième famille”. Et à cela s’ajoute un autre enjeu, plus secret, pour découvrir qui, parmi eux, est le futur chef des forces du mal.

    [youtube]http://youtu.be/RvZfYQrjyes[/youtube]

    Le récit principal qui justifiait la série s’est achevé depuis deux albums. Il est désormais connu que tous les personnages sont bien morts et naviguent dans l’étrange monde des limbes. Mais, à l’instar de XIII, cette révélation n’empêche pas l’aventure de rebondir, vers d’autres horizons. Et, à la différence de certains XIII qui tiraient franchement à la ligne, l’intrigue de Seuls, elle, continue avec une belle densité. Démonstration encore avec ce nouvel album. Derrière la couverture, attractive et intrigante à souhait, il distille quelques éléments nouveaux de compréhension des règles qui régissent ce monde parallèle, tout en orientant l’aventure vers une nouvelle direction. Bref, le grand jeu se poursuit, pour le bonheur de ses nombreux jeunes (et moins jeunes) lecteurs.

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Un pouvoir irradiant

    Bouche d’ombre, tome 2: Lucie 1900, Carole Martinez (scénario), Maud Begon (dessin). Editions Casterman, ...

    Un album qui ne manque pas de bouteille

    In vino veritas, Corbeyran (scénario), Luca Malisan (dessin), éditions Glénat, 48 pages, 13,90 euros. ...

    Brûlez moscou : flamboyant !

    Brûlez Moscou, Kid Toussaint (scénario), Stéphane Perger (dessin). Editions Le Lombard, coll.Signé, 72 pages, ...

    Marais noir

    Samedi, répit, d’Andrea Bruno, éditions Rackham, 32 pages, 24 euros. Proposé en grand format ...

    Man in the window, captivante fenêtre temporelle

    Man in the window, tome 1, Masatoki (scenario), Anajiro (dessin). Editions Ki-oon, 216 pages, ...

    Des pavés pour la plage…

    Retour sur quelques (beaux) livres sur le 9e art, parus dernièrement et jamais évoqués ...