“Shrimp”, une crevette à croquer

    Shrimp, tome 1: le grand large, de Mathieu Burniat, Benjamin d’Aoust et Matthieu Donck, éditions Dargaud, 48 pages, 11,99 euros.

    Un homme de dos, manifestement mal à l’aise, faisant face à une assemblée d’asiatiques, le tout surmonté du titre “Shrimp“. La couverture de ce nouvel album issu d’un projet MyMajorCompany BD avec Dargaud est pour le moins surprenant (surtout pour ceux qui ne savent pas que shrimp signifie crevettes en anglais. Même en le sachant, l’indication n’est pas d’une très grande aide). Mais cette oeuvre d’un trio de jeunes bruxellois vaut la peine de s’y plonger. Et d’embarquer pour une aventure aussi loufoque que plaisante à suivre, pour cette première partie du diptyque.

    Depuis Forrest Gump, on sait que les crevettes peuvent mener loin. Nouvelle confirmation, dans un tout autre genre, ici. Soit donc Albert (le monsieur de dos de la couv’), roi de la croquette à la crevette, cuistot nettement plus doué pour ses recettes que pour exprimer ses sentiments, notamment à l’égard de sa jolie voisine, la chinoise Mia. Suite à une série de péripéties, Albert va penser atteindre son rêve : une semaine avec Mia à Las Palmas. Mais il va déchanter à la hauteur de ses espérances, en se retrouvant seul occidental dans un bateau rempli de Chinois qui, suivant un plan de Mao, partent vers une planète lointaine bâtir une nouvelle humanité !

    Concentré d’humour belge déjanté, Shrimp bénéficie d’un scénario en revanche bien maîtrisé (ses auteurs, néophytes en BD ayant une solide expérience en matière de courts-métrages de ciné) et d’un dessin, relâché et semi-réaliste, qui se prête tout à fait à cette ambiance délicieusement délirante.
    Une histoire à suivre, donc, même jusqu’aux confins de la galaxie.

     

     

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Le “Canard enchaîné” encore remplumé

     L’Incroyable histoire du Canard enchaîné – édition 2019 augmentée, Didier Convard (scénario), Pascal Magnat ...

    Les Humanoïdes rebâtissent la Cité

    CITE 14, saison 1, tome 1: Tour Bambell, de Pierre Gabus et Romuald Reutimann, ...

    Un mystère qui ne laisse pas de pierre

      Carnac, de Laurent Bidot, éditions Glénat, 48 pages, 13,50 euros. Carnac. Passage obligé ...

    Les passions s’exacerbent dans les deux mondes

    Le Grand Mort, tome 4 : Sombre, Régis Loisel, Jean-Blaise Djian, Vincent Mallié, éditions ...

    Un grand petit livre sur les petits grands hommes…

    Petits et méchants, de Jean-Pierre Cagnat, éditions Le Castor astral, 96 pages, 13 euros. ...

    Avec l’Avocat, la défense est d’attaque

    L’avocat, tome 1: Jeux de loi. Laurent Galandon, Franck Giroud (scénario), Frédéric Volante (dessin). ...