“Siné mensuel” sans peur

    Nouveau numéro, percutant, de Siné Mensuel. Riche et varié.

    Siné_Mensuel_décembre2015_uneSiné Mensuel parvient à faire, au sujet des attentats, ce que Charlie Hebdo a échoué à réaliser. Alors que l’hebdo de Riss, objectivement – enfin, le plus honnêtement possible dans la subjectivité personnelle – marque le pas et n’est pas parvenu à trouver le bon ton après les attaques à Paris et au Stade de France (ce qui peut se comprendre, vu le trauma interne), le mensuel de Siné arrive à faire sourire, voire franchement rire dans son nouveau numéro.

    “Même pas peur”, comme proclame Siné en une (reprenant le titre de son nouveau confrère belge né après les attentats de janvier), avec un dessin qui dit tout et illustre bien l’ambiguïté des sentiments présents. Avec des échos multipliés à l’intérieur…

    Au-delà d’un témoignage fort d’un journaliste (Charlie Duplan), présent rue de Charonne le 13 novembre, d’un décryptage critique de l’état d’urgence ou d’une très bonne chronique de Jean-Marie Laclavetine, les dessinateurs y vont à fond. Comme Philippe Geluck – bien inspiré – comme Willis From Tunis – par les terrasses de bistrot, qui se lâche avec ce dessin (que l’on se permet de reprendre ci-dessous).

    geluckLindingre de son côté consacre sa page à “Madame la France”, et dessine ce qu’il pense de la Marseillaise (mise en parallèle avec un extrait d’un chant de Daech). En “amuse-gueules”, Fernand dépeint avec une ironie douce – et dévastatrice – les “fous chantants du Bataclan”, Faujour rigole de la paranoïa dépressive ambiante et Jiho se montre, comme toujours, impeccable et percutant. Siné, dans sa “zone” éditoriale se fait plus sombre : “Le siècle des Lumières est hélas révolu. On est entré dans celui des ténèbres et ça fout les jetons“…

    Trois dessins, parmi ceux illustrant le dossier sur les "dessinateurs au front". Ici, de gauche à droite et de haut en bas le Palestinien Niji-Al-Ali, le Jordanien Osama Hajjaj, l'Israëlien Kichka et l'Algérien Lounis.
    Quatre dessins, parmi ceux illustrant le dossier sur les “dessinateurs au front”. Ici, de gauche à droite et de haut en bas le Palestinien Niji-Al-Ali, le Jordanien Osama Hajjaj, l’Israëlien Kichka et l’Algérien Lounis.

    Enfin, avec plus de recul (à côté d’un intéressant entretien avec Christophe Alévêque autour de son spectacle Ca ira mieux demain), il faut saluer un bon dossier sur les “dessinateurs au front”, tour du monde des attaques contre la liberté d’expression des auteurs. Un article, entrecoupé de dessins des auteurs cités, peut être conçu à l’avance mais qui s’avère on ne peut plus dans le timing du moment.

    A part ça, la Cop 21 – et plus largement l’environnement – est aussi évoquée par l’excellent Mix & Remix, la chronique impertinente autant que pertinente de Laure Noualhat (qui traite cette fois du cynisme fataliste des pays les plus vulnérables au dérèglement climatique qui entendent ramasser quelques millions à défaut de solutions pérennes pour leur survie) ainsi qu’à travers une enquête béton sur l’arnaque des compensations inscrite dans la loi sur la biodiversité (enquête très bien illustrée par Carali).

    Par ailleurs, Catherine et Bob (dans une partie de sa chronique) répondent à Philippe Val et aux accusations de ce dernier publiées dans son livre C’était Charlie. Un sujet sur lequel on reviendra plus en détail prochainement

    Enfin, pour se remettre de tout ça, deux pages des “coups de coeur” de la rédaction pour des idées de (beaux) cadeaux de Noël. Et même, cadeau de Siné mensuel, la possibilité de choisir un dessin du numéro (ou d’un ancien numéro) et de le recevoir imprimé “sur un beau papier” !

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    La BD se joue des fins du monde

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis ! 0J'AIME0J'ADORE0Haha0WOUAH0SUPER !0TRISTE0GrrrrMerci !

    Voyage dans la terre, au milieu

    Aslak, tome 2 : le mât du milieu, Hub, Weytens, Michalak, éditions Delcourt, 48 ...

    Régime de Croisière

    LE MARIN, L’ACTRICE ET LA CROISIERE JAUNE, t.2 : chemins de pierre, de Régis ...

    Qui a trahi la Pucelle ?

    L’homme de l’année 1431,  L’homme qui trahit Jeanne d’Arc, Corbeyran, Horne. Editions Delcourt, 56 ...