Siné, ma vie, mon œuvre, mon cul: tome 8, Siné mensuel hors série, 82 pages, 8 euros.

    Onze ans après la parution du tome 7 (publié en fascicules hors série de Charlie Hebdo, puis repris en album par Casterman), Siné reprend ses mémoires. Désormais sous jaquette Siné mensuel hors série, mais sous le même format et la même forme… Et même la grand forme s’agissant de ce numéro couvrant la période d’octobre 1961 au printemps 1965.

    Il reprend là où s’arrêtait le précédent, après son premier voyage à Cuba et un désastreux séjour new-York. Cette fois, après une torride traversée en cargo, Siné se confronte à la grande histoire de la décolonisation, en Algérie d’abord, où suite a son engagement pro FLN, il se voit invité par Ben Bella lui même. Occasion d’un périple animé et de quelques bonnes cuites. A Cuba de nouveau, ensuite, pour un second séjour épique ou il rencontre Fidel Castro, qui entre dans sa chambre par la fenêtre, avant un autre, où il constate la déliquescence bureaucratique de la révolution, évoquée avec franchise et lucidité. En France, enfin, avec Malcolm X ( parrain de sa fille) qui débarque un soir dans son appartement parisien. Début d’une amitié – courte – interrompue par l’assassinat du leader noir…

    C’est aussi durant cette période que Siné croisera celle qui, quelques années plus tard, deviendra sa seconde femme, Catherine. Il l’évoque, et plus largement sa vie sentimentale débridée, sans fioritures mais avec une réelle pudeur.

    D’ un point de vue professionnel, aussi, cette période est un moment important pour le dessinateur. C’est l’époque de la rupture et de la démission avec fracas de l’Express, suite à un reportage de trop de Jean Cau sur l’Algérie et de la création de Siné massacre, avec Jean-Jacques Pauvert, conçu comme une belle provoc. Et le résultat fut à la hauteur des d’espoirs (sauf pour les finances et les ventes ), occasionnant de multiples inculpations en justice. Un passage, avec Jacques Vergès et Roland Dumas comme avocats, qui forme un des morceaux de bravoure de ce numéro. Suite à l’arrêt de son mensuel, on retrouve Siné embarqué dans une revue pro-chinoise de Vergès mais aussi dans Lui de Filippachi et Jazz Hot (ou il succède à Boris Vian). Politique, jazz et érotisme, trois axes qui couvrent bien la vie et l’oeuvre de l’auteur.

    Très personnelles et drôles, fascinantes par les anecdotes vécues (et contées) souvent surprenantes, toujours écrites à la main et illustrées de documents et de dessins d’époque, ces “mémoires” retracent une sacrée tranche d’histoire, décapante. Et le tout est raconté dans un style simple et vif. Et elles restent conformes au triptyque annoncé : sa vie, son œuvre, son cul.

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    “Svoboda” avance à toute vapeur

    Svoboda, tome 2: Iekaterinbourg, été 1918, Kris, Jean-Denis Pendanx, éditions Futuropolis, 48 pages, 13 ...

    Mattéo au pays des Soviets

    MATTEO,  deuxième époque (1917-1918) de Jean-Pierre Gibrat, ed.Futuropolis, 80 pages, 16 euros. On avait ...

    Un Méta-Baron de plus en plus fort

    Méta-Baron, tome 4: Simak, le transhumain, Jerry Frissen (scénario), Niko Henrichon (dessin). Editions Humanoïdes ...

    Poupoupidours, du grand spectacle !

    Poupoupidours,  Benjamin Chaud. Editions Hélium, 32 pages, 15,90 euros. Après Une Chanson d’Ours et ...

    Quand les héros chinois deviennent populaires

     Héros du peuple, tome 2: le dernier Maruta, Régis Hautière (scénario), Patrick Boutin-Gagné (dessin), ...

    Ambiance magnétique sur New York avec Tesla

    Les trois fantômes de Tesla, tome 1 : le mystère Chtokavien, Richard Marazano (scénario), ...