Sortie de scène du Magicien de Whitechapel : salut l’artiste

    Magicien Whitechapel_t3_couvLe magicien de Whitechapel, acte 3: l’éternité pour mourir, Benn. Éditions Dargaud, 64 pages, 15,99 euros.

    Après le fiasco de son numéro pour le jubilé de la reine Victoria, Jerrold Piccobello et son amante Céleste se retrouvent en très mauvaise posture, torturés par deux bourreaux sadiques mais non dénués d’un certain sens de l’humour.

    L’intervention du “rabouin”, le diable, le tirera de ce mauvais pas. Mais le prix aura été encore lourd à payer pour lui. Et la suite de la vie de Jerrold, entre douleur d’une perte irréparable et sentiment (de plus en plus justifié) d’avoir été dupé, ne sera qu’une errance pour se venger de son tortionnaire et défaire son pacte avec le diable..

     C’est donc la fin des aventures de Jerrold Piccobello, le magicien de Whitechapel et de ses péripéties “diaboliques”. Adaptation décalée du pacte faustien dans l’Angleterre victorienne, cette série s’achève sur une tonalité plus sombre, sans quasiment plus de passages humoristiques (comme dans le tome 2), ni d’approche sociologique (comme dans le premier album). Une ambiance compensée par le trait semi-réaliste vif et les couleurs plutôt vives.
    Ce triptyque se termine en fait dans une ambiance surtout gothique. Sabbat, diableries et rebondissements sont de la partie, avant un ultime rebondissement qui vient très correctement clore le récit. Une fin à la hauteur de cette singulière série, originale et sympathique.
    Magicien Whitechapel_t3_planche
    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Ça glisse toujours bien avec Anuki

    Anuki, tome 8 : Petit frère, Frédéric Maupomé (scénario), Stéphane Sénégas (dessin). Editions de la ...

    Top chef à l’ère Sengoku

    Le chef de Nobunaga, 3 tomes parus. Mitsuru Nishimura (scénario), Takuro Kajikawa (dessin). Editions ...

    Magritte : ceci n’est pas une biographie, mais une réussite !

    Magritte, ceci n’est pas une biographie, Vincent Zabus (scénario), Thomas Campi (dessin). Editions Le ...

    Fukushima : quand la colère irradie

    Colère nucléaire, tome 1: l’après-catastrophe, Takashi Imashiro. Editions Akata, 162 pages, 7,95 euros. Après ...

    Cartier-Bresson, l’homme libre et la photo de la prisonnière

    Cartier-Bresson, Allemagne 1945, Jean-David Morvan (scénario), Sylvain Savoia (dessin). Editions Dupuis, Aire Libre / ...

    Une belle illustration des droits de l’homme

    Rien à déclarer ? Si ! les droits de l’homme. Déclaration universelle des droits ...