Titeuf se recase !

    Titeuf, tome 13 : à la folie, Zep, éditions Glénat, 48 pages, 10,45 euros.

    C’est le best-seller incontestable de cette rentrée. Tiré à un million d’exemplaires,Titeuf s’est classé dès sa sortie en tête des ventes du “Top 200”, tous titres confondus. Et il pourrait y rester un bon moment.

    Si les chiffres de ventes ne traduisent pas forcément la qualité d’un ouvrage, elles n’induisent pas non plus du contraire. En l’occurrence, on aurait plutôt tendance, en effet, à aimer, sinon “à la folie” mais très bien ce nouvel album de Zep. Précédé d’un buzz médiatique conséquent, starisé, son petit héros à la houppette blonde, n’est toujours pas fatigué au bout de treize albums. Celui-ci connaît même un sacré rebondissement, puisque Titeuf en vient à casser avec Nadia – unique objet de ses pensées depuis le début de ses aventures – du fait de l’arrivée d’une jolie réfugiée africaine, Ramatou…

    De quoi donner une tonalité plus grave, sentimentale parfois, voire politique aussi, à cet album (qui s’en prend joliment aussi, dans l’une des dernières planches, aux traders et au cynisme des financiers). Mais, qu’on se rassure, l’humour scato de la bande est toujours bien présent, avec son lot de pets, de rots et d’autres fluides corporels, sans oublier les traditionnelles baffes en série et battles de crottes de nez qui font l’ordinaire de la cour de récré !

    Autre particularité, pour un héros habitué aux gags en une planche, cet opus 13 s’ouvre par un récit en cinq pages tout à fait déconcertant… Annonciateur des remises en perspectives qui se dévoileront au fil des histoires suivantes.

    Si Zep avoue avoir eu un peu de mal à accoucher de cet album (dans un entretien au magazine CaseMate d’août-septembre), le contrat est en revanche bien tenu. Et Titeuf peut-être pas si “casé” que ça !

     

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Tout ce qui ne tue pas rend plus mort

    Zombies néchronologies, tome 2: Mort parce que bête, Olivier Péru (scénario), Arnaud Boudoiron (dessin). ...

    La sirène amoureuse de Bluebells Wood

    Bluebells Wood, Guillaume Sorel. Editions Glénat, 70 pages (plus cahier graphique), 19 euros. Depuis ...

    Un cercueil bien chargé et une Charogne bien conservée

     Charogne, Benoît Vidal (scénario), Borris (dessin). Editions Glénat, collection Treize étrange, 158 pages, 19,00 ...

    La Venin vise juste

    La Venin, tome 1: Déluge de feu, Laurent Astier. Editions Rue de Sèvres, 66 ...

    Ainsi Catel…

    Ainsi soit Benoîte Groult, Catel, éditions Grasset, 336 pages, 22 euros. Tout est parti ...

    Afrique très noire

    L’expédition, tome 1 : Le lion de Nubie, de Richard Marazano et Marcelo Frusin, ...