Tokyo blues

    Otaku blue, tome 2: obsessions, Richard Marazano, Malo Kerfriden, éditions Dargaud, 56 pages, 13,99 euros.

    Asami, l’étudiante travaillant sur les otaku, découverte dans le tome 1 va enfin réussi à obtenir un rendez-vous avec Buntaro, vraie légende vivante de ce milieu underground. De son côté, l’inspecteur Arakawa cherche toujours à coincer le tueur en séries qui sévit dans Tokyo et nargue la police en disséminant derrière lui des sangaku (des énigmes géométriques). Comme on l’imaginait, les deux histoire vont finalement se croiser dans un final sombre et sanglant.

    Le premier tome de ce diptyque avait séduit par la peinture des caractères des personnages, le mystère planant autour du tueur et de Buntaro et le méticuleux portrait de Tokyo que brossaient les deux auteurs. Si l’on retrouve ce désir d’authenticité ici, l’intrigue se relâche un peu et se déplace sur Kotaro (le petit ami d’Asami) et Maïko (sa meilleure amie) et les relations qui se nouent entre eux dans la recherche de la disparue. Le récit demeure certes bien maîtrisé, mais s’achève sur un dénouement un peu trop prévisible (quant à l’identité et aux motivations du tueur, comme du décor). Une histoire au final tout à fait correcte, mais un peu frustrante, après le potentiel développé dans l’album précédent.

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Diablement magique

    Le magicien de Whitechapel, acte 1 : Jerrold Piccobello, Benn. Editions Dargaud, 64 pages, ...

    Le djihad en double appel

    L’appel, Laurent Galandon (scénario), Dominique Mermoux (scénario). Editions Glénat, 128 pages, 17,50 euros. Le ...

    Koralovski marche à l’ombre

    Koralovski, tome 2: Dans l’ombre du monde, Philippe Gauckler. Editions Le lombard, 48 pages, ...

    Des bleus à l’âme en terre rouge

    N’embrassez pas qui vous voulez, Marzena Sowa et Sandrine Revel. Editions Dupuis, 152 pages, ...

    Donjon, un grand bond en arrière et c’est reparti !

     Donjon Antipodes -10 000, tome 37: L’Armée du crâne, Joann Sfar et Lewis Trondheim ...

    Pas si pires, les rat’s de Ptiluc

    Pirat’s, tome 2: lame de fond, Ptiluc, éditions Fluide glacial, 48 pages, 10,80 euros. ...