Tout ce qui ne tue pas rend plus mort

    Zombies nechronologies_t2_couvZombies néchronologies, tome 2: Mort parce que bête, Olivier Péru (scénario), Arnaud Boudoiron (dessin). Editions Soleil, 48 pages, 14,95 euros.

    Les zombies, c’est bien connu, déferlent comme une vague décérébrée. A l’écran et en bande dessinée aussi, désormais, dans le sillage du succès de Walking dead. Et il devient de plus en plus difficile de sortir du lot, noyé dans la masse indistincte et décérébrée. Avec son spin off de la série Zombies, Olivier Péru s’y est essayé en instillant de la dérision et un regard ouvertement politique (faisant de François Hollande un zombie dans son premier tome). Ce second volume de la série, dessinée cette fois par Arnaud Boudoiron lorgne plutôt du côté de la philosophie nietzschéenne. Avec cette phrase mise en exergue: “La foule est une somme d’erreurs qu’il faut corriger.”

    L’action, cette fois, se déroule à Stockholm, centrée sur Andy, un créateur de jeu vidéo irlandais venu concevoir “Last dead”, le jeu ultime immersif avec des morts-vivants… Juste avant qu’un virus ne transforme, pour de vrai, une bonne partie de la population en zombies. Andy, au QI de surdoué mais aux pulsions violentes inquiétantes, et quelques autres membres du studio vont trouver refuge dans leur “bunker”, au 6e étage de leurs bureaux. Là, ils vont tenter de survivre, avec la nécessité d’aller chercher de quoi survivre. L’arrivée d’un trio de jeunes nouveaux réfugiés va accentuer la tension. Jusqu’à ce que la situation ne dégénère encore plus gravement…

    Si le huis clos est un grand classique des oeuvres mettant en scène des zombies, depuis l’historique Nuit des morts vivants de Georges Romero, avec un groupe sous la pression de la menace extérieure, il est ici dynamité par un danger qui vient, en fait, plus de l’intérieur du groupe que des morts-vivants rôdant aux alentours. La révélation finale et la nature misanthropique du héros viennent renforcer encore la noirceur profonde du récit, où ne manque pas non plus les séquences gore, à coups de crânes défoncés à la hache, de corps dévorés et de charniers sanglants. La construction de l’intrigue, jonglant constamment entre le “présent” et des flash-backs  créé, notamment au début, un peu de confusion. Mais il faut s’accrocher. Question de survie…

    zombies néchronologies_tome 2_planche

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Telle est la réalité de l’atelier Mastodonte

    L’atelier Mastodonte, tome 3, Alfred, Bianco, Bouzard, Féroumont, Jousselin, Jouvray, Nob, Obion, Tebo, Trondheim. ...

    A la santé de Martha !

    XIII Mystery, tome 8: Martha Shoebridge, Frank Giroud (scénario), Colin Wilson (dessin). Editions Dargaud, ...

    De l’humour avant toute chose

    [media id=36 width=320 height=240] Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis ! 0J'AIME0J'ADORE0Haha0WOUAH0SUPER !0TRISTE0GrrrrMerci !

    Du Mali au musée du Louvre, la belle odysée d’une Maternité rouge

    Une maternité rouge, Christian Lax. Editions Futuropolis, 144 pages, 22 euros. C’est au tour ...

    Encore Bravo pour la nouvelle aventure de Jules !

    Une épatante aventure de Jules, t.6 : Un plan sur la comète, d’Emile Bravo, ...

    Trois étoiles et les îles du Sud !

    Le Clos des épices « La cuisine, c’est pas du cirque ! » Commentez ...