Un grand Bourgogne retrouvé

    grand Bourgogne-couvUn grand Bourgogne oublié, Manu Guillot, Hervé Richez (scénario), Boris Guilloteau (dessin). Editions Grand Angle (Bamboo), 108 pages, 18,90 euros.

    La Bourgogne, son terroir, ses secrets, ses vins et ceux qui les font. Tout cela est au coeur de ce roman graphique enivrant.
    Manu est un jeune vigneron du Mâconnais hanté par l’idée de faire un grand vin sur une parcelle oubliée, en mémoire de son père. Lorsqu’il tombe par hasard sur une bouteille anonyme au vin extraordinaire dans la cave d’un ami, c’est le début d’une quête pour tenter de retrouver le terroir et les ceps qui ont pu donner naissance à une telle perfection. Aidé un ami oenologue, Bruno “le mystique”, Manu va rencontrer les plus prestigieux vignerons bourguignons actuels et leurs glorieux ancêtres afin de de déterminer la localisation du terroir de sa vigne idéale. Une enquête entrecoupée de pas mal de dégustations et de réflexions sur le travail du vin…

    Au prime abord, on pouvait être sceptique à l’idée d’être tenu en haleine pendant une centaine de pages par une vieille bouteille de vin oubliée. C’est pourtant ce que parviennent à faire Hervé Richez (qu’on connaît pour ses fondus du vin) et le viticulteur Manu Guillot. Car, plus intéressant encore, cette fiction s’appuie sur des éléments réels (et pas forcément les moins romanesques) – ainsi que Richez le développe dans le dossier en postface – et met en scène de vrais acteurs du secteur viticole en Bourgogne. Sans tomber dans la complaisance, le récit se montre plein d’empathie pour ce milieu pas forcément connu du grand public et parvient à distiller avec pédagogie beaucoup d’informations sur les rites du Bourgogne.
    Et l’histoire est joliment dessinée par Boris Guilloteau, dans un style semi-réaliste très expressif et un traitement en niveaux de gris (uniquement ponctué de touches de rouge pour les flacons de vins) qui fait songer à Will Eisner. Et il parvient aussi, par des effets simples et réussis, à restituer visuellement fort bien l’éblouissement créée par le cru inconnu.
    Après le docu-fiction des Ignorants de Davodeau, voici, avec ce Grand Bourgogne oublié, une fiction très documentée qui s’avère être une nouvelle immersion très réussie dans le milieu viticole. Un ouvrage qui parlera aux initiés mais aussi à tous les autres. Et il n’est même pas important d’aimer le vin pour apprécier le bouquet et la saveur de cet album. Un grand Bourgogne, en effet. Et on aimerait bien goûter les flacons issus du Clos de la Mollepierre !

    Grand Bourgogne-planche2

     

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Après la mort… la vie continue

    Expérience mort, tome 3: la résurrection de la chair, Valérie Mangin et Denis Bajram ...

    De quoi mordre à l’Appât du nouveau XIII

    XIII, tome 21 : l’Appât, Yves Sente, Iouri Jigounov. Editions Dargaud, 56 pages, 11,99 ...

    Quelque chose d’improbable au royaume du Danemark

    Les Danois, Clarke. Editions Le Lombard, 104 pages, 17,95 euros. Il est amusant de ...

    Les Mentors: l’enfant se présente bien

     Les mentors, tome 1: Ana, Zidrou (scénario), Francis Porcel (dessin). Editions Grand Angle / ...

    Perico taille sa route, sanglante

    Périco, tome 2, Régis Hautière (scénario), Philippe Berthet (dessin). Editions Dargaud, 64 pages, 14,99 ...

    Rêveurs lunaires et vulgarisation scientifique de haut vol

    Les rêveurs lunaires, Cédric Villani (scénario), Edmond Baudoin (dessin). Editions Gallimard/Grasset, 192 pages, 22 ...