Un livres d’histoires

    une histoire qui_couvUne histoire qui... , Gilles Bachelet, Seuil Jeunesse, 32 pages, 13,90 euros.

    Une histoire avant de se laisser glisser dans le pays des rêves est un rituel indispensable dans bien des familles.

    Que ce soit le père ou la mère qui s’y colle, les deux ou chacun son tour, ces moments privilégiés aident à construire un lien entre l’enfant et les parents. Les deux mondes, adulte et enfantin, se rejoignent le temps d’une histoire. Des instants privilégiés qui resteront à jamais gravé dans les esprits des bambins lorsqu’ils grandiront. Egalement très important lors de ces soirées: le doudou. Attribut indispensable pour passer une bonne nuit et que Gilles Bachelet a choisi comme fil conducteur pour passer d’une famille à l’autre…

    Ainsi de chambre en chambre nous assistons à la veillée de la famille papillon, dès la couverture, panda, morse, cigogne, girafe, dragon, extraterrestre, tractopelle, puis humain. Un papa humain qui s’étire, lui même en train de s’assoupir à la fin de l’histoire du soir. L’enfant, quant à lui, a déjà sombré, un large sourire accroché aux lèvres.

    Comme à son accoutumée, Gilles Bachelet a truffé ses dessins de petits détails drôles et originaux et la qualité de son dessin et de sa mise en couleur à l’aquarelle sont toujours aussi impeccables. Une délicatesse et une simplicité (dans le bon sens du terme) qu’il est très appréciable d’admirer. Mais aussi une sorte de rappel, à ceux qui pratiquent l’aquarelle, à quel point il est contre-productif de surcharger à l’aquarelle. Les bonnes touches aux bons endroits.

    une histoire qui_case2

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    De guerre en guerre…

    Malgré nous, tome 3- Germania, Thierry Gloris et Marie Terray. Editions Quadrants, 48 pages, ...

    L’homme qui marche dans le Louvre

    Les gardiens du Louvre, Jirô Taniguchi. Editions Futuropolis – Le Louvre, 136 pages, 20 ...

    Devoir de mémoire

    Les Fabriques de la mort, tome 1 – Le journal de Jonathan Harvester, Romain ...

    Le Grand Mort à l’épicentre du chaos

    Le Grand Mort, tome 5 : Panique, Régis Loisel et Jean-Blaise Djian (scénario), Vincent ...

    La guerre du Kosovo au-delà des clichés

    La dernière image, une traversée du Kosovo de l’après-guerre, Gani Jakupi, collection Noctambule, éditions ...