Un nouveau volume d’une Saga très familiale

    Saga_tome 4_couvSaga, tome 4, Brian K.Vaughan (scénario), Fiona Staples (dessin). Editions Urban comics (coll. Urban Indies), 152 pages, 15 euros.

    Eisner Award de la meilleure série 2014, cette Saga se poursuit donc au rythme de la fuite d’Alana et Marko et de leur fille Hazel. Pourchassés pour leur histoire d’amour “contre-nature” entre les peuples adversaires de Continent et Couronne.
    Hazel, narratrice en récitatifs de toute l’histoire, commence cette fois à marcher. Arrivés depuis quelques mois sur une nouvelle planète, la pacifique Gardenia, le couple maudit tente de se faire discret et de s’immerger dans sa nouvelle vie. Alana subvient aux besoins de la famille en faisant l’actrice sur le “Circuit”, série la plus populaire de la galaxie. Marko, lui, devient un bon père au foyer, mais il est troublé par la rencontre avec une jolie prof de danse. Dans le même temps, Alana, elle, glisse progressivement dans l’addiction à la drogue. De quoi tendre fortement les relations au sein du couple. Surtout qu’en parallèle, sur Continent, à la suite d’une autre histoire de famille tragique, un serviteur robot tue la reine, s’empare de l’héritier du trône et vient lui aussi se réfugier sur Gardenia. Les deux trajectoires ne vont pas tarder à se rejoindre, relançant la saga vers une nouvelle étape, encore…

    Parvenue à son quatrième volume, cette belle série opère désormais en terrain familier. Et même familial, d’ailleurs. Glissant du space-opera initial a un drame plus intimiste, pour cet épisode, Saga n’en continue pas moins de jouer sur ses points forts: des personnages attachants, le dessin limpide de Fiona Staples, sa faune galactique étonnante (un peu moins présente cette-fois, sinon par l’apparition d’un petit “phoque-gardien” et d’une sorte d’araignée-dealeuse). L’imagination de Brian K.Vaughn n’apparaît toujours pas tarie. Et il parvient toujours à conserver l’esprit et le rythme du “serial” en le sublimant en space-fantasy de haut vol.

    Saga_tome 4_planche

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Assassinats de Sangre froide

    Sangre, tome 1: La survivante, Christophe Arleston (scénario), Adrien Floch (dessin). Editions Soleil, 56 ...

    Harmony désaccordée

    Harmony, tome 1: memento, Mathieu Reynès. Editions Dupuis, 56 pages, 12 euros. Scénariste (La ...

    Prométhée garde son cap

    Prométhée, tome 16: dissidence et tome 17: le spartiate, Christophe Bec (scénario), Stefano Raffaele ...

    Le conte est bon et effroyable avez Oriol et Zidrou

    Les trois fruits, Zidrou (scénario), Oriol (dessin). Editions Dargaud, 80 pages, 16,45 euros. Après ...

    Pour le Choix des femmes

    Le choix, Désirée et Alain Frappier. Editions La ville brûle, 120 pages, 15 euros. ...

    Gloire aux vaincus et au courses de chars

    Gloria Victis, tome 3: Némesis, Juanra Fernández (scénariste), Mateo Guerrero (dessinateur). Edition Le Lombard, ...