Un Programme prise de tête

    programme immersion_couvLe programme Immersion, Léo Quievreux. Editions Matière, 158 pages, 23 euros.

    Les éditions Matière produisent peu, mais font toujours dans l’originalité, qu’il s’agisse de la réédition de Prokon ou du très drôle Tarzan contre la vie chère. Le Programme immersion ne dépare pas au tableau.

    Dans un futur proche, mais indéterminé, l’EP1 (pour Elephant Program One) permet d’aller sonder et recueillir les souvenirs enfouis dans le cerveau des personnes qui y sont connectés. Cette machine révolutionnaire est l’enjeu d’une bataille entre différents services secrets, l’Agence (apparemment occidentale) et sa rivale NAIA, tandis qu’une organisation mafieuse qui espère la récupérer à son propre profit. Et quand un des superviseurs de l’EP1 vient s’immerger dans l’espace mental des machines, la situation devient encore plus complexe…

    Le traitement graphique, en noir et blanc et d’une certaine froideur, ne manque pas d’intérêt ni de cohérence avec le propos. Et le grand format de l’album lui permet de déployer toute sa force et sa fascination captivante. Néanmoins, ce “récit-piège” – comme le présente l’éditeur – laisse quand même perplexe sur ses finalités. Et l’on peine à s’y retrouver au fil des songes emboîtés, des flash-backs et des récits plus ou moins oniriques. Mais peut-être est-ce justement le but recherché que d’égarer le lecteur dans la psyché décomposée des différents personnages ? Un vrai trip psychique en tout cas.

    Programme immersion_planche

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Une oeuvre magistrale en piste !

    L’écureuil du Vel’d’hiv, Christian Lax, éditions Futuropolis, 80 pages, 16,25 euros. Après L’aigle sans ...

    Enola à cheval sur ses principes

    Enola et les animaux extraordinaires, tome 2: La licorne qui dépassait les bornes, Joris ...

    Le Pen, crépuscule d’une présidence

    La présidente, tome 3: la vague, François Durpaire et Laurent Muller (scénario), Farid Boudjellal ...

    Cafardman, en vert et contre tout… sauf la rigolade

    Cafardman, l’Abbé. Aaarg! Editions, 94 pages, 17,50 euros. Dans ce futur proche, dévasté par ...

    La sirène amoureuse de Bluebells Wood

    Bluebells Wood, Guillaume Sorel. Editions Glénat, 70 pages (plus cahier graphique), 19 euros. Depuis ...

    Moby Dick bien coffrée

    Moby Dick, coffret t.1 et 2, Christophe Chabouté. Éditions Vents d’Ouest, coll. Intégra, 256 ...