Un “Prométhée” un peu obscur

    Prométhée, tome 9 : dans les ténèbres (1/2), Christophe Bec (scénariste), Stefano Raffaele. Éditions Soleil, 48 pages, 13,95 euros.

    Petit coup de mou ou début d’une tendance à tirer à la ligne ? A moins qu’il ne s’agisse d’une pause destinée à replacer la situation avant l’apocalypse finale? Distendre l’histoire alors qu’on se rapproche de la date fatidique de cette captivante série.

    En tout cas, si tous les albums précédents faisaient progresser l’action et le récit, cette première partie du diptyque fait plutôt dans la digression. Pas inintéressante au demeurant et plutôt intelligente. Bec explique ainsi (de manière lumineuse) le fameux paradoxe quantique du chat de Schrödinger ou le “trou de ver” spatio-temporel d’Einstein, revient sur le paradoxe temporel et les univers parallèles, commence l’album par le combat de Persée contre la Méduse, etc. Un début qu’on pourra considérer comme de la bonne vulgarisation scientifique, mais qui comporte aussi son lot de planches bien verbeuses et bavardes… Mais bon, les premiers contacts avec les extraterrestres semblent se confirmer. Et l’invasion, toujours prévue pour le 3 octobre 2019, est désormais connue de l’opinion mondiale.

    L’album continue à avancer en parallèles entre ses différents personnages et les diverses actions: à la base Montalik à Rhode Island en 1969 où l’équipe de chercheurs à renouer le contact avec les enfants médiums transportés ver la ville de Providence dans le futur dévasté de 2069 ; au bord du lac de Maracaibo au Vénézuela le 1er octobre 2019, sur le site Arctic slope en Alaska, dans le trou bleu des Bahamas. Pendant ce temps, le président des Etats-Unis a effectué son opération de la cornée, qui lui permettra de voir à l’envers – vision antipodique qui serait le seul moyen de se préserver du contact avec les aliens, tout comme Persée a pu éviter de regarder la Méduse. Et l’équipe d’Epire a réussi, après avoir réalisé le rite antique, à traverser le miroir liquide

    Sans tout saisir encore de la résolution de l’énigme, on croit comprendre que ces nouveaux éléments scientifiques devraient y jouer leur rôle. Les premiers liens se révèlent en tout cas entre les épisodes mythologiques et l’action contemporaine : la recherche de la vision antipodique contre les extraterrestres et la ruse de Persée contre la Méduse, les aliens qui donnent des technologies révolutionnaires aux hommes comme Prométhée leur offrit le feu. Des séquences auxquelles Stefano Raffaele donne toute l’ampleur nécessaire. Et pour le reste, il assure, avec un dessin réaliste, efficace et désormais familier.

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Larry B. Max au secours du football

    IRS Team, tome 1: football connection, Stephen Desberg (scenario), Mazc Bourgne (dessins). Editions du ...

    Descender, une chute en apothéose

     Descender, tome 6: la fin d’un monde ancien, Jeff Lemire (scénario), Dustin Nguyen (dessin). ...

    Savoureuses rencontres avec Yves Camdeborde

    Frères de terroirs, carnet de croqueurs, Jacques Ferrandez, Yves Camdeborde. Editions Rue de Sèvres, ...

    “La Nuit” au goût du jour

    La Nuit, Philippe Druillet. Editions Glénat, 72 pages, 18 euros. Epuisé, l’album était devenu ...

    Les vikings prennent l’Eire

    Walhalla, tome 3: un appel d’Eire, Nicolas Pothier (scénario), Marc Lechuga (dessin). Editions Glénat, ...

    Taniguchi dans le feu de l’action

    Enemigo, Jirô Taniguchi, M.A.T., éditions Casterman, 312 pages. C’est un vrai dépaysement et contre-pied ...