Un voile de nylon rouge sang

    Quatre larmes sur un voile de nylon rouge, Emmanuel Beaudry (scénario), Corentin Lecorsier (dessin). YIL Editions, 66 pages, 17 euros.

    Paris, 1975. Dorian, un ex-photographe reporter de guerre est embauché pour couvrir un défilé de mode du grand couturier Nakamura. Mais ce qui ne semblait devoir être qu’un pensum tourne au tragique. Une série de meurtres sanglants se succède dans la maison de haute couture. Aidée par Flora, un ex-mannequin devenu aveugle, Dorian se met aussi à la recherche du tueur. Une enquête des plus dangereuses.

    En dehors de la palme du titre le plus joli mais aussi le plus difficile à mémoriser de ces derniers mois, Quatre larmes sur un voile de nylon rouge est surtout un hommage au giallo italien…

    Emmanuel Beaudry continue donc à réinterpréter en bande dessinée les genres cinématographiques. Après le polar “hard-boiled” avec Blood and tears, le scénariste amiénois revisite cette fois ce sous-genre du film fantastique qui connut son heure de gloire dans les 60′ et plus encore dans les 70′ avec des auteurs comme Mario Bava ou Dario Argento (remerciés en clin d’oeil en page de garde de l’album), avec des films très sanguinolents marqués par leur esthétique soignée et baroque ; des films également remarquables par la poésie sophistiquée de leurs titres (L’oiseau au plumage de cristal, Quatre mouches de velours gris), auquel celui cet album fait également clairement référence.
    Suspense, ambiance angoissante et milieu très référencé – comme ici celui de la mode – renvoient aussi à une certaine théâtralité du crime que l’on retrouve aussi ici.

    Cet aspect est appuyé par le style graphique assez original et très pictural – quoique pas toujours abouti – de Corentin Lecorsier, qui signe là son premier album, avec ses couleurs vives, ses ambiances très picturales et un découpage très cinématographique.

    Et, comme dans les giallo, c’est moins la résolution de l’énigme qui importe ici que l’ambiance et la mise en place du récit qui l’ont précédé. A cette aune, Quatre larmes sur un voile de nylon rouge répond bien au cahier des charges.

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Une idée de cadeau pour Noël (3/8) : Un Bizness qui vaut son lot de cacahuètes

    x Monkey Bizness, l’intégrale, El Diablo (scénario), Pozla (dessin). Editions Ankama, Label 619, 400 ...

    Voyage dans l’Allemagne nazie, à la naissance d’un totalitarisme

    La tragédie brune, Thomas Cadène (scénario), Christophe Gaultier (dessin). Editions Les Arènes, 130 pages, ...

    Israël sauce piquante, deux regards apaisés sur le conflit israélo-palestinien

    La petite bédéthèque des savoirs, tome 18 : le conflit israelo-palestinien, Vladimir Grigorieff (texte), ...

    Le royaume de Koh-Lanta décrypté par Benoît Féroumont

    Le merveilleux spectacle de la téléréalité, Benoît Féroumont. Editions Dupuis, 152 pages, 18 euros. ...

    Spirou et Fantasio à la mode féminine

    Le Spirou de… Fantasio se marie, Benoît Féroumont, Editions Dupuis, 68 pages, 14,50 euros. ...

    Un nouveau trésor de Cerise

    Les Carnets de Cerise, tome 3: Le dernier des cinq trésors, Joris Chamblain (scénario), ...