Une aventure vraiment “trop mortelle”

    Expérience mort, tome 2 : cimetière célesteExpérience mort-t2-couv, Denis Bajram et Valérie Mangin (scénario), Jean-Michel Ponzio (dessin). Editions Ankama, 56 pages, 13,90 euros.

    Suite et fin de “l’expérience mort”, cette tentative initiée par la milliardaire Mme Forks d’envoyer un vaisseau aux frontières de l’au-delà pour tenter d’en ramener son fils, placé en coma végétatif et atteint de vieillissement accéléré.

    Ayant perdu le contact avec la base, à moitié gelé suites aux phénomènes se déroulant dans le tunnel qui les emmènent vers la grande “lumière blanche”, les membres de l’équipage sont confrontés à des phénomènes de plus en plus étonnants et destabilisants. Ils retrouvent ainsi la barque de Râ (qui donnait son titre au tome 1) en guise de barque de Charon et même la machine à remonter le temps de H.G.Wells. Et après avoir reçu des visites de leurs proches défunts, ils naviguent au milieu des appareils perdus dans le triangle des Bermudes, croisent le Hollandais volant et remontent toujours plus dans le passé. Approchant le point de non-retour, vers l’au-delà… où le néant.

    Ce second volet conserve les qualités qui faisaient le charme du premier tome. Le rythme est enlevé, les considérations scientifiques sont présentes a minima pour donner un zeste de rationalité à une aventure de plus en plus mouvante et fantastique. Et les dessins de Jean-Michel Ponzio sont assez grandioses dans l’évocation fantasmatique des navires et avions perdus ou des diverses évocations de “l’après-vie”. Car ici, chacun des personnages se confronte à ses croyances et à ses peurs primales.

    Visuellement saisissant, huis clos touchant l’universel des grandes religions, Expérience Mort maintient aussi une certaine distanciation avec son propos, une forme d’humour sombre. Un décalage assumé vers la série B qui évite à l’histoire de sombrer dans la prétention ridicule et qui se concrétise bien par une fin en forme de clin d’oeil au film de genre. Une bonne conclusion pour un diptyque qui est allé très loin vers la métaphysique… et qui en est revenu. Le voyage est réussi.

    Experience mort-t2-planche

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Rêves d’aventures et premiers amours

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis ! 0J'AIME0J'ADORE0Haha0WOUAH0SUPER !0TRISTE0GrrrrMerci !

    Ekhö à l’heure du thé à Londres

    Ekhö monde-miroir, tome 7: Swinging London, Christophe Arleston (scénario), Alessandro Barbucci (dessin). Editions Soleil, ...

    Tolkien, à la guerre comme naguère

     Tolkien, Eclairer les ténèbres, Willy Duraffourg (scénario), Giancarlo Caracuzzo (dessin), Flavia Caracuzzo (couleurs). Editions Soleil, ...

    Pigalle, la noire

    Les miroirs du crime, tome 1: les tueurs de Pigalle, Noël Simsolo (scénario), Dominique ...

    Le Virus navigue toujours

     Virus, tome 2 : Ségrégation, Sylvain Ricard (scénario), Rica (dessin). Editions Delcourt, 120 pages, 18,95 ...

    Pour ne pas oublier le sens du combat pour l’IVG

    Des salopes et des anges, de Florence Cestac et Tonino Benacquista, éditions Dargaud, 48 ...