Une fabuleuse quête au royaume d’Hypoglycémie

    Joe, l’aventure intérieure, Grant Morrison, Sean Murphy. Editions Urban Comics, collection Vertigo. 224 pages, 19 euros.

    Joe est un adolescent diabétique. Confronté à une crise violente d’hypoglycémie – qui peut lui être fatale – alors qu’il se trouve seul chez lui, il est pris de vertige et d’hallucinations qui vont le transporter dans un univers fantasmagorique, où sa maison devient un royaume d’héroïc-fantasy, son rat blanc un guerrier majestueux, ses jouets des armées imposantes et la descente de sa chambre, au grenier, jusqu’à la cave pour aller rallumer la lumière, une quête pleine de dangers.

    Pour une fois, le titre français, “l’aventure intérieure” est plus adapté que l’original (Joe the barbarian). Car c’est bien les visions nées de la crise d’hypoglycémie qui sont au coeur du récit. Les efforts faits par Joe dans sa maison vide se reflètent dans la quête fantastique épique avec une force et une majesté indéniables. Et ce grâce aussi au dessin de Sean Murphy, qui proposent des visions superbes, et très dynamiques, des combats au “royaume de fer”, tout en restituant bien, dans un style réaliste, le huis-clos dans la maison de Joe. Un cahier graphique, à la fin de cette édition, propose un intéressant décryptage, par les auteurs, de leur travail.

    Ce récit qui avance en allers-retours vertigineux entre le monde réel et l’univers imaginaire, est bien amené, même s’il faut accepter de se plonger dans cette longue et étouffante odyssée fantastique de plus de 200 pages… et parfois un brin hermétique.

    En tout cas, Grant Morrison (qui a notamment modernisé Batman et s’attaque aujourd’hui à remanier Superman), dans ce one-shot paru aux Etats-Unis voilà quatre ans, propose une métaphore originale sur la maladie, comme le souligne à juste titre Martin Winckler dans sa préface.

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Enola, une petite fille qui gagne à être connue

    Malgré les événements dramatiques de ces derniers jours, la vie continue. Dans le 9e ...

    Negalyod, nouveau souffle de la science-fiction

    Negalyod, Vincent Perriot. Editions Casterman, 208 pages, 25 euros ; édition “luxe” noir et ...

    Pas si pires, les rat’s de Ptiluc

    Pirat’s, tome 2: lame de fond, Ptiluc, éditions Fluide glacial, 48 pages, 10,80 euros. ...

    Le 11-Septembre en arrière-fond du procès des Innocents

     Le pouvoir des innocents, cycle 2 (Car l’enfer est ici), tome 5: 11 Septembre, ...

    Des étoiles de métal plein les yeux

    Descender, tome 1: étoiles de métal, Jeff Lemire (scénario), Dustin NGuyen (dessin). Editions Urban ...

    Les femmes et les flingues d’abord

    Gunblast Girls, tome 1: dans ta face, minable ! Crisse. Editions Le Lombard, 56 ...