Une fantaisie très souriante

    astrid bromure_couvAstrid Bromure, tome 1: comment dézinguer la Petite souris, Fabrice Parme. Editions Rue de Sèvres, 40 pages, 10,50 euros.

    Comment tendre un piège a la petite souris est le premier volet d’une nouvelle série jeunesse de Fabrice Parme entre gags a gogo et fantastique aventure, de quoi se laisser séduire.

    Issue d’une famille bourgeoise aux parents souvent absents, vivant dans un manoir en haut d’un building new-yorkais, avec sa nounou, son majordome, son chat Gastby et son chien Fitzgerald, la petite Astrid est capricieuse, mais surtout très sûre d’elle. Alors, quand elle perd une dent, inutile d’essayer de la berner: la petite souris, ça n’existe pas, ce n’est qu’une histoire que l’on raconte aux enfants ! Sa gouvernante et le majordome essayent de lui prouver le contraire avec des gros mensonges mais sans succès. Et pour le prouver définitivement, la petite fille va alors tendre un piège à la petite souris pour démontrer son inexistence. Mais, contre toute attente, voila qu’une souris blanche apparaît, que son chat va essayer de manger, puis plein d’autres souris blanches ! On voit ensuite que ce n’était peut-être pas la petite souris, qui est grise ! Mais qui sont alors ces drôles de souris-là ? Les apparences seraient-elles trompeuses ?  Commence alors une sacrée aventure pleine de rebondissements, de coups de théâtre, d’animaux qui parlent et de comédie…

    Pour son premier album en tant qu’auteur complet, Fabrice Parme (auteur notamment de la Famille Pirate ou du Roi catastrophe) rend un petit hommage clin d’oeil réussi, dans son graphisme aux célèbres dessins animés Hanna-Barbera, avec un côté cartoon assumé et une grande fluidité dans le récit.
    Et on se laisse volontiers emporter par l’histoire d’Astrid Bromure, pour sa légèreté d’esprit et son coté naïf (car, malgré tout, c’est bien une petite fille normale qui est au coeur de l’histoire. Et jeunes lectrices et lecteurs peuvent se retrouver dans ce personnage capricieuse mais adorable.
    Par Juliette Muraz
    astrid bromure_planche
    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Un mystère qui ne laisse pas de pierre

      Carnac, de Laurent Bidot, éditions Glénat, 48 pages, 13,50 euros. Carnac. Passage obligé ...

    Western sanglant à Mafiapoli

    Mafia tabloïds, de Marco Rizzo, Lelio Bonaccorso, Ankama éditions, 82 pages, 13,90 euros. 9 ...

    Les médias expliqués par la bande

    La machine à influencer, une histoire des médias, Brooke Gladstone (scénario), Josh Neufeld (dessin). ...

    Ô Canada !

    We stand on guard, de foi trempée, Brian K.Vaughan (scénario), Steve Skroce (dessin). Editions ...

    Elric le héros ancien de Moorcock renaît en BD

    Elric – Tome 1 : Le trône de rubis, Michael Moorcock, Julien Blondel, Robin Recht ...

    Un bel envol vers les étoiles

    Le château des étoiles, n°1, Alex Alice, Rue de Sèvres, 24 pages, 2,95 euros. ...