Une page d’histoire

    Les Reines de sang, tome 1 : Aliénor, la légende noire, Simona Mogavino, Arnaud Delalande et Carlos Gomez. Editions Delcourt, 14,30 euros, 56 pages

    A la mort de son père, l’héritière du duché d’Aquitaine est mariée au dauphin de France. Un mariage lucratif pour la monarchie puisqu’il permet de tripler la surface du domaine royal. Le jeune marié, qui se destinait à la vie monastique avant de devenir dauphin par le décès de son frère ainé, est un personnage falot dont le caractère faible ne s’accorde guère à celui de son épouse. Méprisée et humiliée, par la reine-mère et les conseillers du roi, la jeune Aliénor (elle n’a qu’une quinzaine d’années) se promet de prendre la place qu’elle mérite : la première. Intrigues, complots, reniements, tout en elle se conjugue avec l’érotisme pour arriver à s’emparer du pouvoir.

    On dit souvent que derrière chaque grand homme, une femme est cachée. Ce récit montre une femme qui ne voulait pas rester dans l’ombre et qui usera de tous les moyens pour conquérir le pouvoir. Célèbre mais aujourd’hui méconnue, Aliénor d’Aquitaine par ses mariages successifs avec les rois de France et d’Angleterre sera l’une des causes de la guerre de Cent ans.

    Un album de bonne tenue, fidèle à la réalité historique même si certains événements historique auraient mérités de plus longs développements. Le dessin précis et très réaliste de Carlos Gomez témoigne de patientes recherches dans les différents domaines de la vie courante de cette époque (architecture, vêtements, coiffures, …). Un véritable page d’histoire de France en images.

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    1
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Deathtopia, t’as de beaux yeux, tu sais (et pas que)

    Deathtopia, tome 1, Yoshinobu Yamada (scénario et dessin). Editions Soleil – Manga, 192 pages, ...

    Blast, déflagration finale

    Blast, tome 4: pourvu que les bouddhistes se trompent, Manu Larcenet. Editions Dargaud, 200 ...

    Bruno Duhamel, un nouveau contact à bien partager

     #Nouveau contact, Bruno Duhamel. Editions Grand Angle, 72 pages, 15,90 euros. Après Le Retour ...

    Un grand album intemporel

    LES DERNIERS JOURS D’UN IMMORTEL, Gwen de Bonneval et Fabien Vehlmann, éd. Futuropolis, 152 ...

    Dans la tête de Gérard Depardieu

    Gérard cinq années dans les pattes de Depardieu, Mathieu Sapin. Editions Dargaud, 160 pages, ...

    Grande(s) Histoire(s)

    Ils ont fait l’Histoire: Vercingétorix, Eric Adam, Didier Convard (scénario), Fred Vignaux (dessin), Stéphane ...