Categories
humour légendes Les albums à ne pas rater science-Fiction

Valérian revit grâce à Larcenet

Valérian vu par… Larcenet, t.1 : l’armure du Jakolass, éditions Dargaud, 48 pages, 11,95 euros.

Lorsque Pierre Christin et Jean-Claude Mezières m’avaient dit leur refus de voir des suites purement commerciales aux aventures de Valérian, mais leur soutien à des “coups de sonde“, des “expériences avec des gens qui ont un style complètement différent, qui vont s’y prendre d’une autre manière pour explorer des trucs qui n’ont pas été racontés jusqu’ici“, j’avais trouvé l’idée très sympathique… tout en étant plutôt dubitatif sur les possibilités d’en voir un jour la concrétisation. Et bien, il n’aura pas fallu deux ans pour une première démonstration, très convaincante, grâce à Manu Larcenet.

Si l’on se situe bien dans l’univers de Christin et Mezières ; côté dessin “complètement différent“, le contrat est rempli. Côté “autre manière d’explorer des trucs inédits“, aussi. Et de belle manière

On retrouve donc ici un Valérian loin du fringant agent spatio-temporel, téléporté dans le corps d’un pilier de bistrot chauve, rabougri et moustachu, perdu au comptoir de “Chez Francisque” (un clin d’oeil parmi bien d’autres). Heureusement, Monsieur Albert, Laureline et les inoubliables Shingouz vont l’expirter de sa banlieue sordide pour l’emmener dans “l’espace infini qui éblouit l’imagination du pauvre attracté terrestre…” et le remettre sur la piste de Jesperiank le Jakolass, responsable de l’enchantement diabolique et seul capable d’y mettre fin. Direction la planète carcérale Walawalla où va se dénouer l’intrigue…

Ni hommage besogneux, ni pastiche parodique, l’auteur du Retour à la Terre prend son départ pour l’espace et fend l’armure (du Jakolass, donc) avec un album délicieux, qui poursuit et ouvre une autre dimension aux péripéties des deux héros de Christin et Mezières.

Le retour de Valérian... avec des moustaches et au comptoir.
Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
0
J'AIMEJ'AIME
0
J'ADOREJ'ADORE
0
HahaHaha
0
WOUAHWOUAH
0
SUPER !SUPER !
0
TRISTETRISTE
0
GrrrrGrrrr
Merci !

By Daniel Muraz

Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté.
Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre.

Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

One reply on “Valérian revit grâce à Larcenet”

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *