Verdun, les coulisses d’une bataille

    Verdun, avant l'orage_couvVerdun, avant l’orage, Jean-Yves Le Naour (scénario), Marko et Holgado (dessin). Editions Grand Angle, 56 pages, 13,90 euros.

    Il y a exactement cent ans, la plus emblématique bataille de la Première Guerre mondiale – à laquelle elle est même parfois résumée – allait éclater. Mais pour l’historien Jean-Yves Le Naour, ici, c’est trois mois plus tôt que Verdun a vraiment débuté.

    Début décembre 1915, le lieutenant-colonel Driant vient alerter ses ex-collègues députés de l’insuffisance des défenses du secteur de Verdun, auquel il a été affecté avec son régiment de Chasseurs. L’alarme est retransmise au gouvernement, mais cela ne fait pas fléchir le général Joffre, chef de l’Etat-major, persuadé que toute offensive allemande dans ce secteur ne saurait être qu’une diversion. Et pendant ce temps, côté allemand, on se prépare à entamer la plus grosse préparation d’artillerie jamais mise en place…

    Après un premier tome déjà très réussi sur la bataille de la Marne, Jean-Yves Le Naour poursuit son oeuvre de vulgarisation de la “Grande Guerre”. A travers donc ses épisodes les plus “légendaires”, mais avec une approche qui l’est nettement moins. Loin du mythe et de l’héroïsation des combats et des combattants, ce Verdun avant l’orage, s’attache à décrire le processus politique et militaire (et les deux étaient intimement liés) de décision ayant abouti à cette offensive du 21 février 1916. Avec ses aveuglements et ses hasards (comme cette période de pluie qui va retarder l’offensive d’une bonne semaine).

    On suit ainsi les initiatives en coulisses, côté français comme allemand, à l’Assemblée nationale – de plus en plus fébrile – ou aux côtés du Kronprinz. Au front, en première ligne, on retrouvera ensuite Driant au bois des Caures, pris comme emblème de cette première résistance française.

    S’il accable une fois encore Joffre, l’album met à l’honneur en revanche l’action du général Castelnau, qui s’impose ici comme le vrai stratège de Verdun, du moins celui qui a affirmé sa volonté de tenir sur la rive droite de la Meuse.

    Fourmillant d’anecdotes manifestement bien étayées (la grippe de Pétain à la veille de l’offensive), réalisé dans un style réaliste classique, mais dynamique, par Marko (celui des Godillots) et Inaki Holgado, cet album s’avère très éclairant et d’une lecture agréable Comme le précédent, il s’accompagne d’un dossier qui permet d’approfondir le sujet. Un bon moyen de se mettre à jour avant la profusion d’événements commémoratifs à venir.

    Pensé comme un one-shot, cet album pourrait donner lieu à une suite, si le succès est au rendez-vous. La qualité, en tout cas, y est bien.

    Verdun, avant l'orage_planche

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Budapest 1956 pour mémoire

    L’ange de Budapest, Gabor Tallai (scénario), Attila Futaki (dessin). Editions Glénat, 56 pages, 14,50 ...

    Rêveurs lunaires et vulgarisation scientifique de haut vol

    Les rêveurs lunaires, Cédric Villani (scénario), Edmond Baudoin (dessin). Editions Gallimard/Grasset, 192 pages, 22 ...

    Tous aux Abris !

    Abris, Emmanuelle Houdart. Editions Les Fourmis rouges, 32 pages,18 euros. Emmanuelle Houdart est une ...

    Radio libres

    Interférences, Laurent Galandon (scénario), Jeanne Puchol (dessin). Editions Dargaud, 128 pages, 17,99 euros. Pour ...

    Marqué plus que marquant

    LA BOUSSOLE, de Sévérine Lambour et Benoît Springer, ed. Quadrants / Soleil, 120 p. ...

    Merci patron(s) !

    Terreur sur le CAC 40, Isa. Editions Fluide glacial, 56 pages, 12 euros. Isa ...