Categories
Bulles Picardes humour Les albums à ne pas rater

Viva Zapatistas !

zapatistas_couvZapatistas, “les aventures sentimentales de Carmen y Jorge” et autres histoires, Pierre Place. Editions Aaarg !, 82 pages, 17,50 euros.

Découverts au sein de la revue Aaarg ! les Zapatistas de Pierre Place déploient toute leur énergie d’une seule traite dans ce bel album.

Dans un Mexique de cinéma, on retrouve les bandes révolutionnaires d’Emiliano Zapata, avec Carmen et Jorge, l’égérie nymphomane et le “révolutionnaire hématophobe”, Rosalie, la blanchisseuse amoureuse du délicat Manuel, le capitaine Augusto a la tragique passion des jardinets, Ramon le chasseur de papillons et tous les autres “rebelles”, révélés au cours de courtes tranches de vie pleines de fureur.

Réjouissantes à petites doses, dans les pages du magazine, les aventures déjantées de ces zapatistas prennent encore de l’ampleur, réunies en album. Et pour l’occasion, certaines histoires bénéficient même d’une mise en couleur. Surfant sur l’ambiance western, Pierre Place revisite le genre avec un humour noir bienvenu, avec ses révolutionnaires obsédés et souvent idéalistes, à leur manière. Flirtant avec la parodie, ces historiettes y basculent parfois complètement avec bonheur, comme dans l’hilarant “train de socialiste” avec Doña Hollandia et Don Manuel contraints de mettre en application – radicale – leurs discours socialisant, ou dans le “bonus” mettant en scène les “Aaargisteros, caricatures des dessinateurs d’Aaarg… Bref, comme le résume si bien, en quatrième de couv’ El Machete, Zapatistas, c’est bien “Le feu de la passion dans le brasier de la révolution” ! Et ça chauffe bien !

Zapatistas_planche

Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
0
J'AIMEJ'AIME
0
J'ADOREJ'ADORE
0
HahaHaha
0
WOUAHWOUAH
0
SUPER !SUPER !
0
TRISTETRISTE
0
GrrrrGrrrr
Merci !

By Daniel Muraz

Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté.
Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre.

Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *