Les Bulles d’humanité à la fête

    L’Humanité lance son prix bande dessinée. Celui-ci sera remis lors de la prochaine Fête de l’Huma, le 14 septembre.

    Un nouveau prix de la bande dessinée va être décerné à la rentrée. L’Humanité et l’Humanité dimanche organisent en effet leur premier concours couronnant “la meilleur bande dessinée citoyenne” de l’année.
    Son jury, présidé par l’historien Pierre Serna (par ailleurs chroniqueur BD au quotidien communiste) a fait une pré-sélection parmi quarante-huit albums de dix-neuf éditeurs. Au final, huit ouvrages ont été retenus dans la sélection finale.

    Une sélection diversifiée comprenant – logiquement – Révolution, le premier (excellent) tome de la trilogie de Grouazel et Locard, mais aussi Demain, Demain, suite de l’évocation du bidonville de Nanterre par Laurent Maffre ou Les Mauvaises herbes, de Keum Suk Gendry-Kim, témoignage fort sur les “femmes de réconfort” coréennes de l’armée japonaise, même si narrativement ce mangas n’est pas forcément à la hauteur de son contenu. Autres femmes fortes retenues, Claudette Colvin, l’héroïne oubliée de la lutte pour les droits civiques de Noire, réhabilitée par l’album minimaliste d’Emilie Plateau, et Phoolan Devi la reine des bandits de Claire Fauvel (primée déjà par les lycéens des Hauts-de-France à Amiens). Le jury a également retenu Heimat, de Nora Krug, enquête introspective sur la responsabilité de l’identité allemande et deux albums déjà très plébiscités depuis leur sortie (notamment dans nos colonnes): L’Âge d’Or de Cyril Pedrosa et Roxane Moreil et Hollywood Menteur de Luz.

    Les premières planches de ces huit albums sont et seront publiées tout au long de l’été dans les pages de l’Humanité Dimanche, qui révélera aussi le nom du premier lauréat dans son édition du 12 septembre.

    Ce premier prix Bulles d’Humanité sera pour sa part officiellement décerné samedi 14 septembre (à 19h45 au Village du Livre), lors de la Fête de l’Huma ; une cérémonie précédée d’un débat-rencontre avec les finalistes à 19h15, et la présence des auteurs en dédicaces dès 16h30.

    Un prix qui ne fait que traduire la présence déjà bien établie du neuvième art au sein des pages estivales de l’Humanité dimanche et lors du village du livre de la Fête de l’Huma, aux tables très judicieusement garnies d’albums de qualité.

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Encore de l’humour contre la haine

    Après une page chez nos confrères de la Voix du nord, ce vendredi, c’est ...

    BD 2020 s’affiche avec Joseph Falzon

    Plurielle, rythmée, colorée, drôle, d’une certaine finesse et élégance et bien sûr dans une ...

    Rapport Ratier : la bande dessinée en voie de stabilisation en 2015

    Le 16e « rapport Ratier » sur l’état de la bande dessinée en 2015 est paru ...

    La guerre des sexes et celle de Troie

    Le cœur des Amazones Géraldine Bindi (scénario),Christian Rossi (dessin). Editions Casterman, 160 pages, 25 ...

    Nicolas Hitori de retour à Amiens

    Le dessinateur amiénois Nicolas Hitori De vient de passer six mois aux Etats-Unis. Il ...

    Angoulême s’apprête à rugir de plaisir !

    Programmée du 24 au 27 janvier, la 46e édition du Festival international de la bande ...