Amiens, un Centre plein de ressources pour le Centenaire de 14-18

    On a marché sur la bulle sera au coeur des actions commémoratives de la guerre de 14-18, pour ce qui est de la bande dessinée. Une légitimation du pôle amiénois de la BD qui se traduira aussi par un festival d’Amiens 2014 fortement teinté de Grande Guerre.

    L’association On a marché sur la bulle, organisatrice des Rendez-vous de la bande dessinée d’Amiens, mais aussi Centre de ressources sur la BD fort de huit permanents, pourrait se voir confier le pilotage des opérations de la Mission Centenaire de 14-18 concernant le neuvième art.
    Préfiguration et confirmation de ce rôle dévolu aux Picards, le site de la Mission centenaire devrait très prochainement s’enrichir d’un premier sujet vidéo, autour d’entretiens avec des auteurs, consacré à Cicatrices de guerre(s), le recueil régional édité en 2009 par les éditions de la Gouttière.

    En attendant, le Centre de ressources amiénois décline une offre en cinq axes pour 2014 et autour de 1914-1918. Avec, notamment… Joe Sacco !

    La fresque géante de Joe Sacco aux Rendez-vous d’Amiens 2014

    Un détail de la fresque dessinée par Joe Sacco.

    Le projet le plus stimulant et inédit se fera autour d’une oeuvre inédite de Joe Sacco, à paraître à l’automne chez Futuropolis. Le réputé auteur américain a travaillé sur un projet improbable: la réalisation d’une fresque d’une quarantaine de dessins illustrant l’offensive du 1er juillet 1916, début de la Bataille de la Somme… De plus de 7 mètres de long, une fois dépliée, cette illustration inédite devrait trouver place dans un ouvrage paraissant à l’automne aux Etats-Unis et, parallèlement, en France, chez Futuropolis, Great War.

    On saisit l’intérêt que pourrait représenter une telle oeuvre monumentale, dans une logique de land art, à l’occasion du centenaire de la bataille de la Somme, en 1916 – manière d’acculturer la population picarde à un événement au retentissement et à la mémoire toujours aussi forte dans le commonwealth, mais éclipsé dans l’Hexagone par les combats de Verdun. En attendant, Joe Sacco est invité aux 19e Rendez-vous de la bande dessinée d’Amiens, pour juin 2014, où les originaux de sa fresque seront exposés !

    Notre-Mère la guerre sort des cases

    Autre projet d’importance, celui qui sera mené autour de Notre Mère la guerre, la superbe série de Kris et Maël (série qui, par ailleurs, pourrait donner lieu à un film d’Olivier Marchal). Dans le cadre d’une écriture “transmedia”, ce travail se déclinerait en exposition, diffusion et création originale. Exposition, là encore pour le prochain festival de la BD d’Amiens – qui devrait lui consacrer sa “grande double expo” au site Cathédrale et à la bibliothèque Aragon, et peut-être ensuite à l’Historial de Péronne, mais aussi création d’une “exposition de médiation”, et projet de résidence de Kris, le scénariste, sur le territoire de la Somme, où il se consacrera à l’écriture de son scénario pour le film mais aussi à l’écriture d’histoires courtes complémentaires à Notre Mère la guerre. Celles-ci, dessinées par des auteurs picards et non-picards donnera lieu à un recueil co-édité par Futuropolis et les éditions de la Gouttière. Avec, là encore, une sortie et une médiatisation forte lors du festival 2014.

    Les Lulus s’exposent

    Succès – mérité – du début d’année, La guerre de Lulus, des deux auteurs samariens Régis Hautière et Hardoc, connaîtra, elle aussi des développements, en parallèle à la sortie du deuxième tome des aventures des quatre jeunes héros, prévu pour janvier 2014. Là encore, une exposition sera réalisée, présentée lors des prochains Rendez-vous de la BD à Amiens puis, sans doute à l’Historial de Péronne.

    Cicatrices de Guerre(s) et l’Echo des tranchées toujours en première ligne

    Enfin, On a marché sur la bulle pourra réutiliser à profit, au cours de l’année à venir, ses deux expos sur le sujet, “en stock” : L’écho des tranchées (approche synthétique de l’offre éditoriale sur la Grande Guerre, à travers une sélection de quatorze des meilleurs récits du genre) et Cicatrices de guerre(s), son livre mais aussi son expo et ses fiches pédagogiques.

    Si 2014 devrait être une année commémorative forte en France, et plus encore en Picardie, côté 9e art, l’offensive est déjà bien préparée !

     

     

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Une lumineuse battle de dessins ce soir à Amiens

    Les associations Anti-Stress et Cité Carter organisent une battle de dessin en lightpainting, ce ...

    Cécile Hennerolles gagne en visibilité

    L’amiénoise Cécile Hennerolles vient de sortir Vladimir et Clémence, son premier livre chez Grasset ...

    Ce très sympathique Laurent Maffre

    Autre prix, tout aussi  chaleureux, mais nettement plus informel, remis ce dimanche lors du 16e ...