Angoulême, encore tout un festival

    Le 43e festival international de la bande dessinée (FIBD) d’Angoulême ouvre ses portes ce jeudi, au lendemain de la proclamation de son Grand prix 2016 et après sa traditionnelle polémique annuelle.

    Angoulême AfficheIl y a donc une femme dans la liste finale des nominé(e)s pour le Grand prix 2016 du Festival international de bande dessinée d’Angoulême. Mais pas forcément de quoi clore la polémique de l’année sur le sexisme du Festival. Claire Wendling (Les lumières de l’Amalou, entre autre) a en effet fait savoir, en fin de semaine, son malaise à l’idée d’être (éventuellement) honoré dans un tel contexte. Et on peut la comprendre. Mais les deux autres derniers nominés – Hermann et le scénariste Alan Moore, tous deux déjà présents à ce stade l’an passé – avaient déjà fait savoir par le passé leur peu d’intérêt pour de telles récompenses. Bref, il reste donc toujours une part de suspense pour connaître celui ou celle qui succédera (peut-être) à Katshuhiro Ōtomo. Le nom du Grand Prix devrait normalement être annoncé ce mercredi 25 janvier, veille de l’ouverture du 43e FIBD.

    Comme le veut la tradition, Ōtomo – auteur de la belle et fine affiche 2016, lavis en niveaux de gris aux subtils clins d’oeil aux maîtres du 9e art – aura en tout cas droit, lui, à son exposition, parmi la quinzaine proposée cette année. Au premier rang desquelles l’expo Morris, l’homme qui créa Lucky Luke,

    Une sélection éclectique

    combats_couvA part cela, la sélection officielle (qui attribuera le “Fauve” de l’année) se montre éclectique, intégrant parmi ses 40 albums, comics (l’excellent Saga ou l’intéressant Letter 44), mangas (Ajin), humour (les combats de Goossens ou, dans un autre style Vive la marée de Rabaté ou encore l’exercice de vulgarisation scientifique Tu mourras moins bête de Marion Montaigne) avec des ouvrages d’auteurs plus pointus (du style d’Ici ou Arsène Schrauwen). A noter, pour la “fierté régionale” que la sélection compte deux auteurs en lien avec la Picardie: l’Isarien Daniel Goossens et Pozla, pour son Carnet de santé foireuse (certes réunionais désormais mais qui fit ses premiers pas dans la BD à Amiens).

    Dans les sélections thématiques, on notera en jeunesse la présence du Jardin de minuit, d’Edith ou de l’incontournable Dad ; une sélection “patrimoine” qui exhume l‘Homme au landeau de Jacques Lob (évoqué ici à l’occasion de l’expo qui s’achève en cette fin de mois à Blois) et une sélection “polar” parrainée par la SNCF de 1ere classe avec notamment Tungstène, le mangas Inspecteur Kurokochi, Undertaker (même s’il n’a pas vraiment sa place ici), Olympia et Southern Bastards.
    Enfin, le public pourra voter (en ligne) pour sa sélection, composée de douze albums extraits de la sélection officielle.

    A ces prix “officiels”, viennent s’ajouter un certain nombre d’autres récompenses, dans le “off”, dont le tout nouveau “prix-couilles-au-cul” initié par Yan Lindingre !

    Auteurs et éditeurs de la région

    Côté auteurs et exposants, tout le petit monde de la bande dessinée fera, encore une fois, le déplacement. Notamment les éditions amiénoises de la Gouttière, qui seront présentes avec sept auteurs (Dawid, Delphine Cuveele, Thierry Martin, Frédéric Maupomé, Stéphane Sénégas, Léa Mazé, Lucille Thibaudier), reflet de leurs dernières productions, dont l’incontournable Anuki, Les Supers ou Nora.

    Des auteurs de la région seront également de la partie, comme l’Albertin Patfawl, l’Amiénois Régis Hautière ou, côté nordistes, les auteurs d’Ankama, Jean-Luc Loyer ou François Boucq.

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Les “Lulus” de retour en dédicaces à Amiens

    Après une première séance, chez Bulle en Stock, les auteurs de la Guerre des ...

    Glénat, galerie de Picardie

    Ouverte depuis maintenant plus de deux ans, ce n’est plus un événement. Ni même ...

    Maliki vient faire un signe à Compiègne

    L’auteur du web-comic et des albums de Maliki dédicace ce samedi à Compiègne. Jeune ...

    Nicolas Poupon sort la tête du bocal

    Nicolas Poupon dédicacera ses albums, notamment les six tomes d’Au fond du bocal, le ...