François Schuiten revient faire rêver Amiens

    L’auteur des Cités obscures a été choisi pour l’installation, évocatrice de Jules Verne, appelée à occuper le parvis de la gare d’Amiens. Séduisant.

    (photo Daniel Muraz)
    Le dessinateur et scénographe belge François Schuiten, dans son atelier parisien.

    On l’avait laissé entendre : François Schuiten sera très présent à Amiens ces prochains temps.

    Auteur-vedette des prochains Rendez-vous de la bande dessinée d’Amiens, début juin, avec une grande expo consacrée à l’album-hommage à Jacobs, très attendu, le Dernier Pharaon (album qui a de quoi, effectivement séduire les fans des Cités obscures tout en amusant ceux de Blake et Mortimer, et inversement…), le dessinateur et scénographe belge a aussi été choisi par la SEM Amiens-Aménagement pour son projet “d’habillage” de la place de la gare d’Amiens, comme le révèle aujourd’hui le Courrier picard.

    Schuiten et Amiens c’est, il est vrai, déjà une longue histoire, puisqu’on lui doit le réaménagement de la Maison Jules-Verne, avec notamment la sphère envoutante qui domine sa tour et la grande fresque de la cour intérieure. Plus anecdotique, on notera que Samarobrive (l’ancien nom d’Amiens) figure sur la carte des Cités obscures ! Un lien entre l’ex-capitale picarde née de la passion de l’auteur pour un de ses prédécesseurs, autre grand producteur d’imaginaire, Jules Verne (dont le dessinateur belge aura été le dernier illustrateur, en 1994, pour Paris au XXe siècle).

    La place de la gare d’Amiens aujourd’hui (photo Courrier picard)

    C’est encore Jules Verne qui sert ici de lien, puisque le projet proposé par François Schuiten (avec la maîtrise d’oeuvre de l’atelier Huau, l’artiste Joanie Lemercier et du sculpteur Pierre Matter), répondant au cahier des charges voulu par le promoteur du concours, s’incarne dans une évocation de 20 000 lieues sous les mers, avec une pieuvre géante dans une forêt de bambous. D’abord sous forme “virtuelle” avec projections lumineuses et hologramme puis sous forme de sculpture de bronze animée.

    Un projet séduisant, surtout pour une place aujourd’hui tristement minérale sous le trou béant de sa “verrière oculus” sur la Tour Perret (mais qui a surtout comme réalité, voire comme objectif) de masquer l’ensemble architectural de la gare). Et un projet qui se dévoilait déjà discrètement dans l’affiche de l’exposition sur le Dernier Pharaon. On peut commencer à rêver…

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    1
    HahaHaha
    1
    WOUAHWOUAH
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Anuki et la Gouttière à Saint-Malo

    Anuki, le petit indien picard (enfin, né dans les grandes plaines d’Amiens…) sera très ...

    Le Prix des collégiens samariens 2018 sort du bois !

    Le prix des collégiens samariens, organisé dans le cadre des Rendez-vous de la bande ...