La bande dessinée fait une scène au Salon du livre de Paris

    Le “Salon du livre de Paris”, c’est fini. Place désormais à “Livre Paris”. Nouvelle identité visuelle et place accrue à la bande dessinée. Mais toujours rendez-vous porte de Versailles, à partir d’aujourd’hui.

    vISUELiNVITATION2016Côté neuvième art, le changement c’est aussi maintenant au salon du livre de Paris, ou plutôt à Livre Paris, nouvelle identité de la manifestation. Avec la création d’une “scène” totalement dédiée au genre.
    Déjà bien présente ces dernières années – avec des stands d’éditeurs parmi les plus grands et spectaculaires et la venue d’auteurs d’importance – la bande dessinée sera donc encore plus présente cette année, avec une succession de rencontres-débats tout au long des quatre jours sur ce nouvel espace dédié

    1. Beaucoup de rencontres

    Cela commencera fort, pour ceux qui seront au Salon, dès ce jeudi 17 mars avec notamment une table-ronde sur le “ras-le-bol du politiquement correct” avec Yann Lindingre (Fluide Glacial, initiateur du récent prix “couilles au cul”), Jean-Luc Fromental (Dargaud) et Kianoush Ramezani (The Earth’s Visual Diary), à 12h30. Puis, à 14h30, autre rencontre sur “le monde après Fukushima” avec Dominique Veret (éditeur d’Akata, à qui l’on doit notamment Colère nucléaire, dont le tome 2 vient de paraître), Jean-David Morvan (Delcourt), Daishu Ma (Presque Lune), Eiji Otsuka (Akata) et Christel Hoolans (Kana). Et, pour conclure la journée, un concert-performances des “Chroniques de Melvile, avec Romain Renard (guitares, chant, programmations), Jean-Christophe Carrière (guitares) et Lucas Chauvière (sons), le tout animé par Didier Pasamonik.

    Walter_HilDemain, vendredi, même richesse et diversité a priori au menu, avec pour débuter, à 10h30 “BD et sciences” autour d’Hubert Reeves, Daniel Casanave (Le Lombard), Philippe Vandel (Jungle), Thibault Damour et Mathieu Burniat (Dargaud) et animé par Thierry Lemaire. Puis, à 11h30, “l’art de faire rire les enfants” avec l’incontournable “Dad” Nob, Alexis Dormal et l’Amiénois Régis Hautière (animé par Laurent Melikian, d’actuabd.com). Ou encore la “BD amie ou ennemie de la littérature”, avec François Rivière (Rivages), Nicolas Barral (Casterman), Denis Lapière (Futuropolis), Luc Brunschwig (Futuropolis) et Stéphane Heuet (Delcourt), animé de nouveau par Thierry Lemaire (actuabd.com, Cases d’histoire).

    Samedi, grosse journée (logique) avec un premier débat, à 11h30, autour des “suites” apportées à Lucky Luke, Alix ou Superdupont, avec Jul (Lucky Comics), François Boucq – qui a redonné vie à Superdupont (Dargaud), Marc Jailloux (Casterman), Luc Brunschwig (Le Lombard) ou Romain Dutreix (Fluide Glacial et ses pastiches hilarants). Débat animé par Didier Pasamonik.
    Dans la foulée, à 14h30, autre grande figure du 9e art à l’honneur, Mickey, dont parleront Bernard Cosey (Glénat), Nicolas Keramidas (Glénat), Edith Rieubon (Le Journal de Mickey) et Sébastien Durand (consultant en stratégie et expert Disney). Débat cette fois animé par Patrick Sichère (Labelleprod).
    Et, à 15h30, sujet plus grave mais d’importance: “le dessin peut-il réveiller les citoyens”, avec Pascal Ory (auteur d’un récent livre sur les événements ayant suivi l’attentat à Charlie hebdo, chez Gallimard), Hamid Sulaiman (ARTE Éditions), Olivier Ranson (le très bon dessinateur du Parisien) et Rutu Modan (Actes Sud, auteur entre autre du beau La propriété).  Une rencontre animée par Renaud Dely (L’Obs).

    Enfin, dimanche, on notera à 15h15 la rencontre sur “La BD, eldorado du cinéma” avec Gaëtan et Paul Brizzi (venus du cinéma d’animation et dessinateurs de La cavale du Dr Destouches, chez Fururopolis), ainsi que le cinéaste Walter Hill et son “adaptateur” talentueux en BD Matz (à qui l’on doit Balles perdues et, tout récemment, Corps et âme). Et une rencontre-phare, à 14 heures, est également programmée, avec Craig Thompson, qui vient de sortir son dernier livre, Space Boulettes.

    2. Exposition

    hubert-reevesCôté expositions et animations, les éditions du Lombard mettent en avant (et en scène aussi), leur nouvelle collection de La petite bédéthèque des savoirs, à travers une exposition (visible au niveau N97) Barbante, la science ? Nébuleuse, la philo ? Assommant, le droit ? Ésotérique, la politique ? Abscons, l’art contemporain ? Inaudible, la musique (des autres) ? Casse-bonbon, le féminisme ? Big data, quoi ?

    Ajoutons bien sûr les très nombreux séances de dédicaces sur tous les stands d’éditeurs. En bande dessinée, mais aussi en “livres jeunesse”, avec une forte présence d’illustrateurs.

    3. Un Editeur picard au salon

    azilCôté “régionaux”, les éditions de la Gouttière, d’Amiens, seront encore une fois présentes au Salon, sur le stand collectif de la Région “Hauts de France” (donc…), emplacement E75. Ils y feront découvrir l’ensemble de leur production, comprenant aussi bien des bandes dessinées jeunesse (à partir de 3 ans) que des albums collectifs destinés aux adultes.
    Ce sera également l’occasion de découvrir en avant-première Azil et de rencontrer Charlotte Girard, Jean-Marie Omont ainsi que Tanja Wenisch, auteurs de cette toute nouvelle parution des éditions de la Gouttière.

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Tout pour rien dans Infinity 8

    Infinity, tome 7: Et rien pour finir, Lewis Trondheim (scénario), Boulet (scénario et dessin). ...

    Zadig dans le rétro

    Nouveau trimestriel apparu ce printemps, la revue Zadig, fait aussi la part belle aux ...

    Premier aperçu sur les expos des 22e Rendez-vous de la bande dessinée d’Amiens

    Avant-goût des expos des 22e Rendez-vous de la bande dessinée d’Amiens, avec quelques aperçus, ...

    Benjamin Lacombe et Sébastien Perez de retour chez Pages d’Encre

    Benjamin Lacombe et Sébastien Perez étaient déjà venus, en janvier 2015 présenter un livre ...

    Ces très chères élites

    Chères élites, James (scénario), François Ravard (dessin). Editions Fluide glacial, 56 pages, 14,50 euros. ...

    Ma voisine a du chien

     Le chien de la voisine et le retour du chien de la voisine, , ...