Retour sur le premier jour du festival d’Amiens

    Sous un temps maussade, au milieu des perturbations sociales et climatiques majeures, les 21e Rencontres de la bande dessinée sont arrivées, pour l’heure, à surnager.
    Les auteurs sont bien là, le public apparemment un peu moins nombreux que l’an passé.

    Séduisantes nouveautés

    Mais, côté “offre”, les initiatives nouvelles ont de quoi séduire. Qu’il s’agisse de l’adaptation théâtrale – très drôle et enjouée – de De cape et de crocs (encore visible ce dimanche 16 heures) ou de l’heureuse “expo-jeu itinérante” imaginée par Guy de La Motte-Saint-Pierre sur le scénariste Régis Hautière.
    Pas mal de visiteurs se sont ainsi piqués au jeu du questionnaire à remplir, en lisant les 6 panneaux répartis sur le festival (et l’idée à séduit Dargaud, qui la verrait bien lors de la fête de la BD de Bruxelles, en septembre !). La rencontre publique avec le scénariste, ce samedi après-midi a été aussi un vrai plaisir d’échange.

    L’autre nouveauté, à la cafet du CROUS, l’espace hybride entre bande dessinée et jeux de société a semble-t-il attiré aussi un public.

    Le choc de Black Dog

    Autre “morceau” de la journée, la venue de Dave McKean et son album Black Dog, les rêves de Paul Nash. Auteur multicartes, l’illustrateur d’Arkham Asylum ou des couvertures de Sandman est aussi venu à Amiens dans un dispositif très multimédia. Ainsi, la rencontre avec le public a été un peu écourtée afin de lui permettre de présenter lui-même ses courts-métrages (à l’univers divers mais très étrange). Mais l’entretien a permis de saisir l’essentiel sur ce projet Black Dog, appelé à se déployer dans sa version scénographique ce samedi soir à la Maison de la Culture.

    Répondant à une sollicitation de la commission du centenaire britannique, Dave McKean a donc choisi d’évoquer Paul Nash, peintre britannique, vétéran des tranchées qu’il a décrit de façon hallucinante, lui aussi. Et c’est une vision de la Première Guerre vue à travers l’esprit du peintre que conte McKean ici. A l’aide de multiples styles graphiques, évocateurs de l’état d’esprit du peintre. Des images dantesques, en bande dessinée ou en illustrations pleine page (une oeuvre choc et somptueuse dont on reparlera bientôt). A noter que quelques albums (en version anglaise, dont la sortie est prévue pour octobre) étaient encore disponibles sur les rayonnages du festival hier.

    Les rendez-vous au rendez-vous

    Pour le reste, les rendez-vous établis se poursuivent. Séances de dédicaces (avec une présence notable pour Jeff Smith ou Joris Chamblain), rencontres sur les expos, “fabrique” de la bande dessinée et atelier permanent. Et nombreuses animations, au 3e étage de la BU dans l’espace jeunesse – où Le Royaume de Benoît Féroumont est superbement restitué en volume.
    A noter aussi la qualité des planches présentées pour le concours régional de bande dessinée amateurs. Avec un nombre recueil d’envoi (près de 600 candidats) et certains travaux qui ne manquent effectivement pas de talent. A découvrir à la cafet du CROUS (et remise des prix ce dimanche à 16 heures).
    Et puisqu’on évoque les prix, celui du Meilleur album des lycéens picards a été remis à Mobidic (pour son Roi Ours), en présence notamment du maire d’Amiens, Brigitte Fouré.

    En attendant la suite, retour en images sur cette journée de samedi.

     

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    • Guy de La Motte Saint Pierre

      Merci pour ce superbe compte-rendu. Si le public était nombreux ce fut la rencontre de deux plaisirs : Celui des visiteurs et celui des organisateurs. 21 ans que cela dure. Et en plus avec le regard compétent et amical de Daniel, hop un joli tour dans les nuages du BONHEUR

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Munoz en dédicaces à Amiens… le 18 finalement

    RECTIFICATIF. La séance de dédicaces de Jonathan Munoz, prévue ce 4 avril chez Bulle ...

    Le grand art de Hergé au Grand palais

    Grande première au Grand Palais, qui ouvre ses portes à un dessinateur de BD. ...

    La dernière conquête d’Alix chez Bulle en stock ce jeudi

    Rencontre-dédicaces avec Marc Jailloux, pour la sortie du dernier album d’Alix, La dernière conquête ...

    Delcourt et Soleil tiennent salon ensemble

    Première grande manifestation grand public du rapprochement entre les éditions Delcourt et des éditions ...

    Les Rendez-vous de la BD d’Amiens en marche vers un nouvel horizon

    Les 23e Rendez-vous de la bande dessinée d’Amiens, début juin, seront la première édition ...