Une journée pour penser 14-18 en BD aux Rendez-vous d’Amiens

    Une journée professionnelle sur le thème “Raconter la guerre en bande dessinée” sera organisée le 6 juin à Amiens, à la veille des 19es Rendez-vous de la bande dessinée, en par l’association On a marché sur la bulle et la Mission du centenaire de la Première Guerre mondiale.

    La thématique de la Première Guerre mondiale était déjà bien présente pour ces 19e Rendez-vous de la bande dessinée d’Amiens, avec des expositions consacrées à Joe Sacco et sa “fresque” sur la Bataille de la Somme, à Notre-Mère la Guerre de Kris et Maël et à La guerre des Lulus de Régis Hautière et Hardoc. Elle le sera encore plus avec l’organisation d’une journée professionnelle sur le thème “Raconter la guerre en bande dessinée”, dont l’annonce a été faite cet après-midi.

    Cette idée de journée dédiée est née du partenariat privilégié qui unit la Mission du centenaire 14-18 et l’association On a marché sur la bulle, organisateur du festival d’Amiens et “référent national BD” pour les opérations du centenaire auprès de la Mission.

    La journée débutera par une intervention de Vincent Marie, chercheur en histoire, agrégé d’Histoire-Géographie (qui fut notamment commissaire de l’exposition “La Grande Guerre en BD” à l’Historial de Péronne en 2009) qui reviendra sur l’évolution de la représentation de 14-18 en bande dessinée.

    Puis Joe Sacco viendra parler de son œuvre riche et complexe et, tout particulièrement de sa une représentation unique du premier jour de la bataille de la Somme, en une fresque dessinée 7m de long. La publication française de l’ouvrage est prévue pour sortir à la mi-avril, chez Futuropolis et la fresque pourrait se déployer, “en grand” pendant le festival d’Amiens.

    L’après-midi, Régis Hautière, Hardoc et David François exposeront leur approche du sujet dans leur série La Guerre des Lulus (éd.Casterman). Et Kris et Maël évoqueront leur série Notre Mère la Guerre (éd.Futuropolis), qui fait désormais l’objet d’une adaptation pour la cinéma par le réalisateur Olivier Marchal.

    Entrée libre et gratuite sur réservation. Renseignements au 03 22 72 18 74.
    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Hugo et Cagoule : chat alors !

    Cela va dégringoler par la Gouttière, en ce mois de mai. On avait déjà ...

    Le Cygne de la révolte des poilus

    Le chant du Cygne, tome 1: déjà morts demain, Xavier Dorison, Herzet (scénario), Cédric ...

    “Les vieux fourneaux” primé par les libraires

    Wilfrid Lupano a la carte chez les libraires du réseau Canal BD. Et il ...

    Siné Hebdo est mort, mais ses dessinateurs bandent encore

    La bande à Charlie Hebdo ou Philippe Val se sont peut-être réjouis trop vite. ...

    Dédicaces d’Edouard Cour (Herakles) chez Bulle en stock

    Première séance de dédicaces, de rentrée, chez Bulle en stock, avec Edouard Cour, pour ...