Une journée pour tordre le cou aux préjugés sur la BD

    En finir avec les préjugés autour de la bande dessinée. Tel sera le thème de la journée professionnelle 2016, qui précède le festival de bande dessinée d’Amiens. Interviendront trois “pointures”: Benoît Peeters, Benoît Mouchart et Jean-Christophe Ogier.

    Rendez-vous_BD_amiens_2016_afficheDepuis quelques années, la “journée professionnelle” qui précède le week-end festivalier des Rendez-vous de la bande dessinée d’Amiens est devenu, également, un vrai rendez-vous autour de la bande dessinée. Ce sera encore le cas ce vendredi 3 juin 2016, avec une journée consacrée à “en finir avec les préjugés autour de la bande dessinée”.

    Vaste programme, donc, tant le “neuvième art” est encore trop souvent réductible à un synonyme d’expression simplifiée, voire abêtissante. Entre les “p’tits Mickey” et le “film-qui-ressemble-à-une-BD”. “Expression d’un méconnaissance et du mépris pour le neuvième art ou reflet d’une réalité bien plus universelle ?” s’interrogent les organisateurs de cette journée : Depuis que la bande dessinée existe, elle véhicule des préjugés tenaces. Est-elle un simple divertissement populaire, destiné à un public jeune qu’elle détourne d’ailleurs de la “vraie” lecture ? Pourtant la bande dessinée n’a pas de raison d’avoir de complexes. Riche, diverse, créative, pertinente, réactive, elle peine parfois à faire connaître ses forces au plus grand nombre. Placer le médium Bande dessinée dans le spectre des possibles expressions artistiques et “fournir des outils à l’ensemble des théoriciens, auteurs, bibliothécaires, représentants du monde politique et économique que le sujet intéresse”,  telle sera donc la problématique de cette journée professionnelle 2016…

    Pour nourrir cette réflexion, la journée animée par la journaliste amiénoise Alexandra Oury, spécialisée dans la médiation littéraire, comprendra trois intervenants haut de gamme.

    benoît peetersTout d’abord, à 9h30, Benoît Peeters, théoricien, critique, biographe (spécialiste de Hergé) et scénariste (notamment des Cités obscures avec François Schuiten). Celui qui est aussi fondateur et président des États généraux de la BD fera une rapide présentation historique de la bande dessinée de sa création à nos jours, avant d’évoquer le contexte actuel de sa production, afin de faire prendre conscience notamment du poids économique de la bande dessinée et du rapport déséquilibré qui existe entre elle et sa visibilité.

    benoît mouchartSecond intervenant, à 11 heures, Benoît Mouchart, directeur artistique du Festival international d’Angoulême pendant dix ans (2003-2013) et désormais directeur éditorial chez Casterman. Il expliquera à son tour comment il perçoit la réception de la bande dessinée par les différents publics et comment et évoquera rôle et la place de l’éditeur dans la diffusion de la bande dessinée.

    jean-christophe ogierEnfin, dernier intervenant, à 13h30, Jean-Christophe Ogier, journaliste à France-Info, où il assure notamment tous les dimanches depuis 1993 une chronique consacrée à la bande dessinée, coordonnateur du prix France Info de la bande dessinée d’actualité et de reportage, co-créateur de (l’excellent) émission Mauvais genres sur France Culture, membre de l’Association des critiques et journalistes de bande dessinée (dont il fut pendant quinze ans le président). En charge depuis plus de vingt ans du rendez-vous bande dessinée de la chaîne d’information continue, il parlera de son expérience et partagera son regard sur la médiatisation de la bande dessinée, à la radio et plus largement dans l’ensemble des supports de presse.

    Pour terminer la journée, une table-ronde, animée par Alexandra Oury, permettra de tirer un bilan des débats de la journée et d’échanger avec le public.

    A noter que si cette manifestation est, principalement, destinée aux professionnels du livre (documentalistes, bibliothécaires, etc), elle reste ouverte à tous les “amateurs éclairés”, sur réservation. Et l’entrée est libre et gratuite pour tous.

    21e Rendez-vous de la bande dessinée d'Amiens. Journée professionnelle : « Pour en finir avec les préjugés sur la bande dessinée ». Vendredi 3 juin 2016, de 9 heures à 16 heures, bâtiment de la faculté de droit Pôle universitaire, Placette Lafeur, Rue Vanmarcke, au pied de la cathédrale d'Amiens. Rens. On a Marché sur la Bulle, tel. 03 22 72 18 74 ; courriel: bd@amiens.com ; 147b, rue Dejean 80000 Amiens.

     

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Les prochains Rendez-Vous d’Amiens

    Le 18e festival de bande dessinée d’Amiens aura lieu les 1er et 2 juin ...

    “Irmina” toujours sur de bons rails

    Le 4e Prix de la bande dessinée des cheminots – BD sociale et historique ...

    Dessins censurés : une référence internationale…

    L’affaire des “dessins érotiques censurés” de la Somme devient – déjà – une (contre) ...

    Premiers prix remis à Angoulême

    Avant la soirée de clôture et son palmarès, ce dimanche, le Festival international de ...

    Les dessins censurés ont franchi l’Atlantique !

    L’onde de choc de la censure de l’expo des dessins érotiques à la bibliothèque ...

    “La Lune est Blanche”, “Azimut”, “Irmina” : des bandes dessinées de prix

    A quelques jours du festival d’Angoulême, et après l’ACBD, plusieurs médias et associations ont ...