Les sombres Couleurs de l’incendie attisées par Christian de Metter

     Couleurs de l’incendie, Christian de Metter, d’après l’oeuvre de Pierre Lemaître. Editions Rue de Sèvres, 164 pages, 24 euros.

    Pierre Lemaître sort, en ce mois de janvier, le troisième épisode de sa saga entamée par Au-revoir Là-haut. Et Christian de Metter sort sa version du deuxième tome, Couleurs de l’incendie, après avoir joliment adapté en bande dessinée le prix Goncourt 2013.

    Ce deuxième volet reprend huit ans après le précédent. Il y avait eu les Gueules cassées, c’est le temps des esprits et des corps fracassés. Et après un récit très “masculin”, c’est une femme qui est au coeur du récit. Madeleine Péricourt, divorcée de l’odieux Aulnay-Pradelle, vient de perdre son père Marcel Péricourt. Pire encore, alors que le tout-Paris se presse à l’enterrement, son jeune fils, Paul, se défenestre.

    Une envolée tragique (ci-contre), qui rappelle, graphiquement, celle de son oncle (reprise en couverture d’Au revoir là-haut). Longtemps incompris, ce drame va signer aussi le début de la déchéance pour Madeleine. Dupée par celui qui se serait bien vu en second époux, trahi par ceux qu’elle pensait être ses amis tout autant que ses employés, la mère courage va bâtir une audacieuse et machiavélique vengeance.

    Avec cette deuxième adaptation, les enjeux sont moindres cette fois. Mais l’approche demeure aussi fidèle au récit et elle parvient tout aussi brillamment à conserver l’esprit du récit sans trahir la construction brillante du roman de Pierre Lemaître.

    Le trait de Christian de Metter est toujours aussi fin et d’une froideur qui s’accompagne cette fois, plus encore, de couleurs sombres et d’une tonalité lugubre et glacée, à l’image de cette France de la fin des années 20 qui marche vers l’abime.

    On peut donc attendre désormais sereinement l’adaptation du Miroir de nos peines.

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Vies tranchées à vif

    La grande guerre de Charlie, tome 5: les tranchées d’Ypres, Pat Mills (scénario), Joe ...

    L’Ekhö du sud profond et de l’intégrisme religieux

    Ekhö, monde miroir, tome 6: Deep South, Christophe Arleston (scénario), Alessandro Barbucci (dessin). Editions ...

    L’uniformité, source de dangers

      Segments -Tome 1: Lexipolis, Richard Malka & Juan Gimenez. Editions Glénat, 48 pages, ...

    Les ailes du désir sur fond de guerre d’Espagne

    Double 7, Yann (scénario), André Julliard (dessin). Editions Dargaud, 72 pages, 16,95 euros. Une ...

    Les univers multiples de Zidrou & Co

    Scénariste prolifique, Zidrou sera à Amiens avec sept dessinateurs. Et autant d’imaginaires. Une exposition ...

    Des bulles pleines d’Humanité ce week-end

    La Fête de l’Huma’, c’est avant tout des concerts et des débats politiques (ou ...