Les Trois Mousquetaires revisités sous l’oeil de Milady

    Milady ou le mystère des mousquetaires, Sylvain Venayre (scénario), Frédéric Bihel (dessin). Editions Futuropolis, 120 pages, 20 euros.

    Les Trois Mousquetaires d’Alexandre Dumas, tout le monde connaît, plus ou moins. Avec d’Artagnan, le jeune et fougueux monté de son Béarn natal pour intégrer le prestigieux régiment des mousquetaires du roi, sa rencontre et son amitié avec Athos, Porthos, Aramis, son intervention pour sauver la reine et ses ferrets du complot machiavélique ourdi par le Cardinal de Richelieu et son sulfureux agent Milady, sa participation au siège de La Rochelle, sa tentative d’empêcher l’assassinat du Duc de Buckingham… Mais si cette version, présentée par Dumas comme le “mémoire du comte de la Fère”, c’est-à-dire Athos était biaisée, tronquée et travestie au seul profit de son auteur. Et injustement à charge contre Milady, qui n’était autre qu’Anne de Breuil, son ex-femme, devenue Milady de Winter après qu’il a essayé de la tuer ?

    C’est l’idée développée ici par Sylvain Venayre, spécialiste de l’histoire culturelle du XIXe siècle (et par ailleurs directeur de la collection l’Histoire dessinée de la France). Il s’en explique dans une longue introduction, mise en perspective érudite indispensable avant la lecture des planches, puis complète son argumentation par une postface revenant sur différents points mis en avant par son récit de l’intrigue.

    Avec l’aide du dessinateur Frédéric Bihel, il propose en effet, une relecture des aventures des Trois Mousquetaires racontées du point de vue de Milady. On la découvre donc répudiée violemment par le comte de la Fère, qui découvre stupéfait, sa flétrissure à l’épaule. Devenue Milady de Winter, elle croise d’Artagnan à Meung-sur-Loire, qui est fasciné par sa beauté et n’aura de cesse de la séduire. Milady devra aussi faire face aux assauts du cardinal de Richelieu et du frère de son défunt mari. Et, tout comme sa servante, séduite et délaissée aussi par d’Artagnan, elle va s’efforcer de maîtriser son destin.

    Replaçant Milady au centre de l’histoire, Sylvain Venayre entend démontrer que c’était bien là l’intention d’Alexandre Dumas, mais que celui-ci n’a pu aller à l’encontre du conformisme de son époque. L’argumentation se discutera donc entre spécialistes de l’oeuvre d’Alexandre Dumas. Et l’on appréciera d’autant mieux cette version du roman que l’on aura eu à l’esprit la version “classique” de l’histoire. Mais, à l’inverse, cette lecture peut aussi donner envie de se (re)plonger dans Dumas.

    Et le dessin de Frédéric Bihel, crayonné réalisé rehaussé au lavis estompé, est plutôt de belle facture. Classique, mais avec un aspect sépia qui fait très couleur d’époque. Celle du XVIIe siècle comme celle du XIXe d’Alexandre Dumas. Au final, une amusante hypothèse d’historiographie littéraire plutôt joliment illustrée par un récit d’aventures bien mené.

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Clifton, droit devant !

    Clifton, tome 22: les gauchers contrariés, Zidrou (scénario), Turk (dessin). Éditions Le Lombard, 48 ...

    L’ombre rouge et sanglante des staliniens autour de Tina Modotti

     L’ombre rouge, Jean-Pierre Pécau (scénario), Alejandro Gonzalez (dessin). Editions Glénat, 112 pages, 22 euros. ...

    L’enfer de Dante remis au goût du jour

    En enfer avec Dante, Michael Meier, d’après Dante Alighieri. Editions Casterman, 136 pages, 19 ...

    A la gloire du PSG à venir

    PSG Academy, la BD officielle, tome 7, en route vers la finale, Mathieu Mariolle ...

    BD : des mondes magiques…

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis ! 0J'AIME0J'ADORE0Haha0WOUAH0SUPER !0TRISTE0GrrrrMerci !