Magnifique Edmond de Bergerac

    Edmond, Léonard Chemineau (dessin et adaptation d’après la pièce d’Alexis Michalik). Editions Rue de Sèvres, 120 pages, 18 euros.

    Edmond ? Edmond ! Edmond ?! Tout le monde court après Edmond Rostand. Normal, ce soir c’est la première de sa nouvelle pièce, Cyrano de Bergerac. C’était pourtant bien mal engagé pour notre auteur : comment lui, incapable d’écrire autre chose que des « fours », qui s’entête à griffonner ses dialogues en alexandrins, a-t-il réussi à produire une pièce de cinq actes en trois petites semaines ? Tel un levé de rideau digne de ce nom, ouvrez cette fabuleuse œuvre et découvrez les coulisses incroyables de la création rocambolesque de la plus grande pièce du répertoire du théâtre français !

    Quel rythme effréné proposé par Léonard Chemineau et Alexis Michalik ! Tout s’enchaine, tout s’imbrique, tout s’emballe et on ne peut s’empêcher de dévorer les 120 pages de cet album d’une seule traite. Les rebondissements vont bon train dans ce récit qui se rapproche du vaudeville héroï-comique centrer son notre Edmond et ses capricieux acteurs.

    Notre héros court après l’univers entier, le temps, l’inspiration… les planches se suivent et ne ressemblent pas. Les couleurs aquarelles manquent parfois de marquer la vivacité du récit, mais se marie parfaitement avec le coup de crayon de Léonard Chemineau (Le Travailleur de la nuit, Julio Popper), très adapté à l’ambiance et à l’époque de cette histoire. La couverture avec sa dorure et le papier de l’album sont particulièrement soignés ce qui en fait de plus un très bel objet.

    Cette épopée se destine à tous : les connaisseurs de théâtre, les amateurs de bande dessinée, ceux qui connaissent par cœur l’histoire de Cyrano et les autres.

    Ceux qui ont eu la chance de voir cette pièce récompensée par cinq Molières, à la comédie de Picardie en début d’année ou au théâtre du Palais Royal à Paris, peuvent foncer acheter ce bijou qui leur donnera une belle trace de ce moment dans leur bibliothèque. Ceux qui n’ont pas pu voir la pièce pourront découvrir cette histoire mémorable basée sur un monument du théâtre français. Bon à savoir pour les plus hésitants mais aussi les plus enthousiastes, la pièce (et donc la bande dessinée) est en cours d’adaptation pour le grand écran et sera dans les salles sombres début 2019.

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Viva Zapatistas !

    Zapatistas, “les aventures sentimentales de Carmen y Jorge” et autres histoires, Pierre Place. Editions ...

    Descender, destins singuliers

    Descender, tome 3: Singularités, Jeff Lemire (scénario), Dustin Nguyen (dessin). Editions Urban comics, 120 ...

    Un deuxième numéro chicon et chic, avec Bolivar et la pierre magique d’Oblicamp

    Le deuxième numéro de la revue de bande dessinée picard Pierre, Papier, Chicon vient ...

    Bruno Duhamel, un nouveau contact à bien partager

     #Nouveau contact, Bruno Duhamel. Editions Grand Angle, 72 pages, 15,90 euros. Après Le Retour ...

    “Essence”, road trip à tombeau ouvert

    Essence, Fred Bernard (scénario), Benjamin Flao (dessin). Editions Futuropolis, 184 pages, 27 euros. Au ...

    Ticket gagnant à la loterie napoléonienne

    POUR TOUT L’OR DU MONDE, t.1: Impostures, Hautière et Grand, ed. Quadrants/Soleil, 48 pages, ...