Mordillo n’est plus, son nom et ses personnages resteront

    Ses personnages ou ses girafes à “gros nez” auront marqué de leur empreinte les années 70 et 80, et notamment les lecteurs de Pif Gadget. C’est donc avec tristesse qu’on a appris, ce lundi 1er juillet par un communiqué des éditions Glénat, la mort de Guillermo Mordillo.

    Décédé le 29 juin, le dessinateur argentin était âgé de 86 ans. Né à Buenos Aires en 1932, il avait débuté sa carrière dans la pub et l’illustration, avant de fonder le studio de dessins animés Calas. Il franchit l’Atlantique pour venir s’installer à Paris en 1963, où il commence alors à publier ses dessins au style très personnel dans Lui, Paris-Match, Marie-Claire ou Pif Gadget… Un éclectisme qui reflète aussi l’universalisme de sa production, avec une ligne claire très ronde et une absence de textes qui rendait son humour immédiatement compréhensible de tous.

    Au-delà de la France, Mordillo obtiendra aussi un grand succès en Grande-Bretagne et en Allemagne. Précurseur de l’utilisation de l’aérographe dans le dessin d’humour, il se révèle également un coloriste de grand talent. Son univers qui fait la part belle aux illustrations grouillant de personnages explose dans de grands puzzles restés célèbres. Des images tendres et généreuses qui séduisent toutes les générations.

    Comme le rappelle le communiqué de Glénat, c’est en 1978 que Mordillo confie à la jeune maison d’édition grenobloise la publication de ses albums en France, deux ans après qu’un numéro de Carton, les cahiers du dessin d’humour lui fut entièrement consacré. “C’est le début d’une longue collaboration, consacrée par la parution, en 2001, du Livre d’Or de Mordillo, reprenant une sélection de ses dessins complétée d’un entretien avec Numa Sadoul”. Au total, Glénat publiera une dizaine d’albums de Mordillo
    A noter que trois de ses best-sellers, Crazy Crazy, Crazy Cow Boy et Le Galion seront prochainement réédités chez Glénat Jeunesse.

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Saga, toujours aussi haut en couleur

    Saga, tome 8, Brian K.Vaughan (scénario), Fiona Staples (dessin). Editions Urban comics, 152 pages, ...

    El guido del crevardo au Mexique : mieux vaut routard que jamais

     Mexique – El guido del crevardo, Camille Burger. Editions Fluide Glacial, 96 pages, 17 ...

    La petite Bédéthèque in situ chez les Situationnistes

    La petite Bédéthèque des Savoirs, tome 13: Les situationnistes. La révolution de la vie quotidienne ...

    20 grands plaisirs de lecture de 2017

    Dernier jour de l’année et dernier regard – désormais habituel – sur quelques bandes ...

    Alex en dédicaces

    Rendez-vous aussi rituel, désormais, que son habituel recueil de dessins de l’année, Alex, dessinateur ...

    Transperceneige, le début de la fin

     Transperceneige, Extinctions, tome 1, Matz (scénario), Jean-Marc Rochette (dessin). Editions Casterman, 96 pages, 18 ...