Viva la revolución ! avec Kris et Maël

    Notre amérique, deuxième mouvement: un printemps mexicain. Editions futuropolis, 64 pages, 16 euros.

    A peine débarqués au Mexique, après leur fuite de l’Europe en guerre, Julien Varin, l’ex-soldat français et Max Brunner, le déserteur allemand, sont immédiatement plongés dans l’effervescence révolutionnaire de 1919 et participent à préserver le cargo rempli d’armes des assauts des troupes du colonel Ortega. Ils vont mieux faire connaissance aussi avec le colonel Craven, chef de la rébellion aux vastes projets insurrectionnels et au caractère abrupt ; « mari » de la farouche Tina, dont Lucien tombe de plus en plus amoureux.
    Sur le trio plane pourtant une sourde menace et qui n’est pas seulement liée à la traque des « federales ». Et un drame que la fille de Julien – qui ressemble tant à sa mère – cherche à éclaircir, en se basant sur « Gravir le volcan », le livre écrit par un mystérieux auteur, témoin de toute l’épopée. Elle se rend sur place alors qu’un réalisateur est justement en train d’adapter l’ouvrage.

    « Gravir le volcan. C’est ainsi, sans doute, qu’a commencé votre nouveau monde. Et, d’un volcan, votre aventure en eût tous les atours, le jaillissement merveilleux des cimes que l’on croit éternelles, la solitude des pentes noires et calcinées.. C’est aussi le titre d’un livre que j’ai emporté pour mon propre voyage et dont les pages, tapis volants de papier, me guident les unes après les autres. Pour faire bouillir les mots qui le tissent. J.Torsvan y a brûlé sa vie. Et vous Julien, Max, Tina… Pour en être si proches, vous êtes-vous consumés à ses côtés ? Avez-vous gravi le volcan ? Qu’est-il advenu de vos révolutions de cendre ? » Ces réflexions, dans la première planche de l’album et reprises en quatrième de couverture donnent assez bien le ton de ce deuxième volet de cette nouvelle saga (annoncée en quatre volumes).
    A la fois la richesse de l’écriture de Kris, la mélancolie tragique sous-jacente dont on va commencer à saisir les enjeux dans cet épisode. Et Il faut encore y rajouter les sous-textes littéraires et cinématographiques.
    Plus touffu que le précédent – mais restant d’une parfaite lisibilité – jonglant entre les époques et les imbrications du passé des uns et du présent des autres, l’intrigue est également plus sous tension, plus dramatique et replace, comme dans Notre Mère la Guerre, un meurtre au coeur de l’histoire.
    Si elle est bien maitrisée narrativement, cette imbrication des époques et des flash-back est mise en scène avec une fluidité brillante par Maël, dont le trait fin et beau restitue pleinement l’ambiance romantique et le souffle de ce Printemps mexicain plein de promesses. Comme cette nouvelle emballante saga.

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    1
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Ces très chères élites

    Chères élites, James (scénario), François Ravard (dessin). Editions Fluide glacial, 56 pages, 14,50 euros. ...

    Sur le fil de l’histoire pour les enfants

    La guerre des tranchées, l’enfer des poilus ; coll. Le fil de l’Histoire racontée ...

    Une Saga toujours aussi space

    Saga, tome 2, Brian K.Vaughan (scénario), Fiona Staples (dessin), éditions Urban Comics, 152 pages, ...

    Tokyo blues

    Otaku blue, tome 2: obsessions, Richard Marazano, Malo Kerfriden, éditions Dargaud, 56 pages, 13,99 ...

    BD : du tourisme, et encore de l’invasion !

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis ! 0J'AIME0J'ADORE0Haha0WOUAH0SUPER !0TRISTE0GrrrrMerci !

    Un triple Burger qui laisse sur sa faim

    LORD OF BURGER, t.3 : Cook and Fight, d’Arleston, Alwett, Daniela Vetro, Alessandro Barbucci, ...