Objectif Mars atteint pour Mobidic

     Le culte de Mars, Mobidic. Editions Delcourt, 112 pages, 18,95 euros.

    Dans ce futur plus ou moins proche, les hommes ont épuisé les ressources terrestres. Les plus fortunés sont partis en fusées terraformer Mars. Le reste de l’humanité a périclité, les survivants se regroupent par clans, conservant et transformant les bribes de la civilisation passée en culte obscurantiste. Et Mars est devenu un paradis pour lequel on en vient rituellement à faire des sacrifices afin de favoriser les “Dieux” paris sur la planète rouge. Seul parmi ces groupes épars, un homme, Hermès tente de consigner les anciens savoirs dans une encyclopédie personnelle. Sa rencontre avec une étrange jeune femme va bouleverser l’équilibre.

    Très remarquée pour son premier album, Roi Ours (primé notamment par les lycéens picards lors du festival d’Amiens 2016), Mobidic confirme avec ce Culte de Mars. Même présence forte d’une nature luxuriante, même trait au contour appuyé mais d’une jolie fluidité. Le tout cette fois au profit d’un récit d’anticipation post-apocalyptique joliment mené (et bien conclu, avec l’ironie noire qui convient).

    Profitant d’une pagination assez forte – plus de cent planches – le récit peut se développer à son rythme, abordant des thèmes comme la religion, la transmission des savoirs ou même le sens de la présence humaine sur Terre. Et visuellement, la description des vestiges de la civilisation moderne enfouie sous la nature retrouvée est fort bien restituée.

    Si elle n’est pas encore “culte”, Mobidic est incontestablement une jeune auteure à suivre.

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Une soeur : toute première fois

    Une soeur, Bastien Vivès. Editions Casterman, 212 pages, 20 euros. Six ans après Polina ...

    Captain’ Swing, étude sur un combattant de la liberté

    La saga du Capt’ain Swing, Jean-Luc Biville. Editions de Varly, 288 pages, 35 euros. ...

    Une pension sous tension

     La pension Moreau, tome 2: la peur au ventre, Benoît Broyart (scénario), Marc Lizano ...

    Siné joue les Père Noël de crise

    Paraissant tous les premiers mercredis du mois, Siné Mensuel, prend même un jour d’avance, ...

    Double jeu dans le Belfast de la guerre

    Mon traître, Pierre Alary, d’après le roman de Sorj Chalandon. Editions Rue de Sèvres, ...

    D’aventure en aventures

    [media id=29 width=320 height=240] Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis ! 0J'AIME0J'ADORE0Haha0WOUAH0SUPER !0TRISTE0GrrrrMerci !