Philippine Lomar a toujours du punch

     Philippine Lomar, t.4: Total respect, Dominique Zay (scénario), Greg Blondin (dessin), Dawid (couleur). Editions de la Gouttière, 48 pages, 12,70 euros.

    Avec Philippine Lomar, l’aventure arrive au coin d’une rue d’Amiens et commence même, cette fois, durant une pêche bucolique avec son copain Gégé. Dans la cabane, elle découvre une adolescente terrorisée. Rosa a fugué de chez elle, ne supportant plus la violence que son beau-père fait subir à sa mère. “Plus qu’un coup tordu, un tordu qui filait des coups“, donc.

    La jeune détective privée a vite fait d’identifier le personnage. Sauf que celui-ci, Marc, cache bien son jeu et qu’il est connu comme un charismatique prof de tennis et que les accusations d’une jeune fille (voire même deux) ne feront pas le poids. Mais grâce à son habilité et un coup de pouce du destin, sous la forme d’une jeune capitaine de police qui n’est autre que la fille de son prof de boxe, Charlie, Philippine va monter un piège pour démasquer le conjoint violent. Mais une autre forme de violence va aussi la toucher, plus personnellement.

    Quatrième aventure, déjà, pour la collégienne détective imaginée par Dominique Zay et Greg Blondin. Avec un titre à double sens qui a aussi valeur de programme au vu du propos du livre. L’héroïne est désormais bien connue et évolue comme son poisson Octopus dans l’eau: fluidité du récit, arrière-fond sociétal (les violences conjugales à l’encontre des femmes, abordées ici de façon pudique mais directe, après la pollution industrielle ou le racket scolaire) et un dessin toujours aussi rond et expressif, qui gagne en finesse et en détails.

    Si les dialogues sont toujours vifs, l’accent est moins mis sur les calembours (mais en contrepartie on a droit à un slam de Mok à la fête de la musique !). En revanche, le “casting” s’étoffe dans ce nouvel album, avec une plus grande présence de la mère de Philippine et le renfort de la jeune policière Helena Nemo, appelée semble-t-il à revenir prêter main forte à Philippine, aux côtés de ses deux copains habituels, Mok et Gégé.
    Autre nouveauté, un vrai cliffhanger haletant vient conclure l’album. Un vrai choc qui donne envie de vite en connaître le dénouement.

    A part ça, lecteur amiénois ou picard appréciera, comme dans les aventures précédentes, à retrouver des coins de chez lui, avec cette fois des jolies vues des hortillonnages, du bassin de la Hotoie (en version XXL), du commissariat de police, de la passerelle du parc Saint-Pierre et du quartier Saint-Leu et quelques clins d’oeil comme l’évocation du AdHoc Café (lieu de restauration habituel des auteurs lors du festival de la bande dessinée d’Amiens). Autant de petites références, en arrière-fond, qui rajoutent au plaisir de l’histoire et en renforcent l’identification. Total respect, donc.

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Didier Deschamps et l’Equipe de France: but atteint !

    Deschamps 1er, Roi des Bleus, Faro. Editions Jungle, 56 pages, 12,95 €. Adapter en ...

    Chili, la mémoire bien vivante des vaincus

    Vaincus mais vivants, Maximilien Le Roy (scénario), Loïc Locatelli-Kournwsky (dessin). Editions Le Lombard, 128 ...

    Réalités africaines

    Nouvelles graphiques d’Afrique, Laurent Bonneau. Editions Des ronds dans l’O, 164 pages, 25 euros. ...

    L’uniformité, source de dangers

      Segments -Tome 1: Lexipolis, Richard Malka & Juan Gimenez. Editions Glénat, 48 pages, ...

    Les super-poilus de 14-18 sont de retour

    LES SENTINELLES, t.3: YPRES de  Xavier Dorison et Enrique Breccia, ed.Delcourt, 64 pages, 14,95 ...

    Blueberry raconte…

    La Jeunesse de Blueberry, tome 20 : Gettysburg. François Corteggiani, Michel Blanc-Dumont, Editions Dargaud, ...