Pierre Christin dans les pas d’Eric Blair et George Orwell

     Orwell, Pierre Christin (scénario), Sébastien Verdier (dessin), avec la participation d’André Juillard, Olivier Balez, Manu Larcenet, Blutch, Juanjo Guarnido, Enki Bilal. Editions Dargaud, 160 pages, 19,99 euros.

    “Etonien, flic, prolo, dandy, milicien, journaliste, révolté, romancier, excentrique, socialiste, patriote, jardinier, ermite, visionnaire”. Tel était Eric Blair, plus connu sous son nom d’emprunt de George Orwell. A ces qualificatifs, il convient d’ajouter: toujours actuel, tant l’auteur de 1984 et la Ferme des Animaux est revendiqué aujourd’hui à gauche comme à droite et qui nourrit toujours l’intérêt littéraire… et graphique (ainsi du récent Château des animaux de Dorison et Delep ou d’une prochaine adaptation en bande dessinée de 1984 à paraître en début d’année prochaine aux éditions Delcourt) . Et tant son attention portée au détournement du sens du langage ou à la “common decency“, la décence populaire, s’avèrent d’une brûlante actualité.

    D’où l’intérêt de cette biographie dessinée, scénarisée par un Pierre Christin qui avoue en postface avoir “discrètement suivi les traces d’Orwell“, du “delta de l’Irrawady en Birmanie jusqu’à l’île de Jura au large de l’Ecosse“, boussole aussi présente dans les anticipations politiques de l’auteur des Phalanges de l’Ordre noirs ou de Partie de Chasse.

    C’est ce même chemin chronologique que suit l’ouvrage, du Bengale où est né Eric Blair jusqu’à l’Ecosse où il s’éteindra, en 1950. Entre-temps, il aura été policier en Birmanie, désargenté à Paris, milicien du POUM pendant la Guerre d’Espagne (où il affirmera son hostilité au stalinisme), socialiste engagé et fan des roses de son petit cottage.

    Précis et documenté, cet Orwell en apprend beaucoup sur l’itinéraire d’Eric Blair (ne serait-ce que sur l’origine de son pseudonyme, puis dans le nom d’une rivière où il aimait pêcher), mais aussi sur son oeuvre et son style littéraire – l’album reprenant, dans une typographie distincte des extraits de ses textes.

    Sébastien Verdier illustre cela d’un trait réaliste, en noir et blanc, détaillé mais sans guère d’émotion. Cette relative platitude est cependant perturbée, avec bonheur, par les interventions de quelques auteurs, tels Bilal, Guarnido ou André Juillard, qui illustrent divers passage d’écrits d’Orwell. Reflet de l’imbrication de l’homme et de son oeuvre. Et incitation, justement, à se replonger dans les différents romans et essais que cette biographie évoque au fil de ses pages.

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Mai 68 (1/6) : Mais, 68 c’était quoi ?

    Mai 68 histoire d’un printemps, Arnaud Bureau (scénariste), Alexandre Franc (dessinateur). Editions Des Ronds ...

    Plaisir toujours partagé avec les Bidochon

    Les Bidochon, tome 22: … relancent leur couple, Binet. Editions Dargaud, 48 pages, 10,95 ...

    Le Méta-Baron se perpétue quand même

    Méta-baron, tome 6: Sans-nom, le techno-baron, Jerry Frissen (scénario), Valentin Sécher (dessin). Editions Humanoïdes ...

    Universal vie 1, le brillant livre des destins de Bajram et Mangin

    Abymes, troisième partie, Valérie Mangin, Denis Bajram, coll. Aire libre, éditions Dupuis, 56 pages, ...

    Un retour à la terre gagnant

    Le retour à la terre, tome 6: Les métamorphoses,  Jean-Yves Ferri (scénario), Manu Larcenet ...

    L’émouvant destin de Tomoji par Taniguchi

    Elle s’appelait Tomoji, Jirô Taniguchi. Editions Rue de Sèvres, 170 pages, 17 euros. Il ...