Premiers voyages dans l’antiquité de la Somme avec Hagard

     Hagard, enquêteur de l’histoire, tome 1: Le Mystère des coupeurs de tête, Mathieu Lavalée (scénario), Greg Blondin (dessin), Gilles Prilaux (idée originale), Manon N.O (couleurs). édition Conseil départemental de la Somme, en partenariat avec les Editions de la Gouttière, 48 pages, 12 euros.

    Ce premier tome des aventures de Hagard, enquêteur de la Somme est offert à partir de cette mi-septembre aux collégiens qui font leur entrée en 6e dans les établissements du département. L’initiative s’inscrit dans la lignée de l’opération menée durant le centenaire de la Grande Guerre, où le Département avait offert un livret pédagogique aux jeunes collégiens. Et ici encore, il s’agit de se replonger dans le passé de la Somme. Avec une pointe d’humour en plus.

    Collégien lui-même, Hagard, souffre d’une curieuse forme de narcolepsie qui, une fois endormi, lui fait vivre des voyages dans le passé. La perspective d’un déplacement au centre archéologique de Ribemont-sur-Ancre va cette fois lui faire traverser près de six siècles, entre l’an 250 avant Jésus-Christ et l’an 220 de notre ère. A chaque fois, il retrouvera son amie Cléo – sous la forme de Cleis la celte, puis Clélia la gallo-romaine et enfin Cléa désormais totalement romanisée – mais aussi le grand Raf’, son souffre-douleur. Hagard va d’abord tomber en plein dans le sanctuaire d’os de Ribemont-sur-Ancre, puis il perturbera une procession vers le petit temple du fanum qui lui a succédé, avant d’être plus ou moins responsable de l’accident provoquant la brisure de la plaque dédicatoire de Ribemont.

    L’idée originale de cette série, et de ce premier album, reviendrait à Gilles Prilaux, archéologue, elle a été reprise de belle manière par Mathieu Lavalée, enseignant dans le secondaire et qui signe là son premier scénario. Greg Blondin, l’auteur notamment de Philippine Lomar, illustre cela avec son trait habituel (rond, un peu caricatural et très expressif avec ses personnages aux grands yeux façon manga) qui apporte un côté très ludique à cet album.

    L’histoire passe très naturellement entre présent et passé et entre les trois époques antiques, avec un petit torque qui fait intelligemment le lien. La partie “pédagogique”, elle, s’inscrit aussi de manière très fluide, en fin de chaque petit épisode, sous forme d’une double page de “fack checking” et de confirmation historique et archéologique, des divers éléments ou événements croisés par Hagard dans son aventure.

    Comme souvent pour de tels ouvrages à destination des scolaires, cette lecture sera très enrichissante aussi pour les parents (et au-delà pour quiconque s’intéresse à l’histoire de la Somme). Et bien qu’il s’agisse là d’un ouvrage “institutionnel”, il ne renie rien aux éléments qui font, avant tout, un bon album: du rythme, un récit prenant et un personnage attachant qu’on appréciera donc de retrouver dans d’autres étapes de l’histoire samarienne (qui pourrait se passer durant la préhistoire, la prochaine fois).

    Car, ainsi que Laurent Somon (président LR du conseil départemental et par ailleurs vrai amateur de bande dessinée) conclut sa posface: “Ce premier tome en appelle bien évidemment d’autres, tant la Somme est chargée d’histoires et de lieux qui ont fait notre histoire.” En tout cas, le Département et toute l’équipe à l’oeuvre pour cet album ont trouvé un joli moyen de rappeler et de valoriser cette histoire.

    Séances de dédicaces spéciale, avec les trois auteurs

    Vendredi 18 septembre au parc Samara lors de l’inauguration de la maison celte
    Dimanche 20 septembre au Centre archéologique de Ribemont-sur-Ancre, à l’occasiondes journées européennes du Patrimoine.
    Lundi 21 décembre, « Rendez-vous de la culture » spécial jeunesse, 18h30, à la Résidence du Département au 35 rue Lamarck à Amiens.

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Saga, la grande évasion

    Saga, tome 6, Brian K.Vaughan (scénario), Fiona Staples (dessin). Editions Urban comics, 152 pages, ...

    Il était une fois… trois jolis contes de faits

              A l’origine des contes : Pinocchio, Philippe Bonifay (scénario), ...

    Siné Mensuel et Siné Madame bien dans l’actu… moins bien dans les finances

    L’actualité estivale et les thèmes de cette rentrée, comme l’action contre les violences faites ...

    Derrière le Mur

    Le Mur, tome 1: Homo Homini Lupus, Mario Alberti, d’après l’oeuvre d’Antoine Charreyron. Editions ...

    Putain de femme !

    Confidences à Allah, d’après le roman de Saphia Azzeddine, Eddy Simon (scénario), Marie Avril ...