Bande dessinée & franc-maçonnerie d’une planche à l’autre

    Bande dessinée, imaginaire & franc-maçonnerie, Manuel Picaud, Joël Gregogna. Editions Dervy, 328 pages, 26 euros.

    Dans le triptyque du titre de ce riche essai du critique BD Manuel Picaud et du spécialiste du langage ésotérique dans la BD Joël Gregogna, c’est bien “imaginaire” le maître mot, l’axe central de cet ouvrage faisant le lien et naviguant entre les deux univers a priori éloignés de “la bande dessinée” et de la “franc-maçonnerie” (encore qu’on y note d’entrée l’importance des… planches et, parfois dans certains milieux une semblable hostilité mêlée de mépris).

    Depuis le succès du Triangle secret, au début des années 2000, du “frère” Didier Convard, l’ésotérisme remixée à la sauce franc-maçonne est certes à la mode dans le neuvième art, au point d’en être même devenu un sous-genre à part entière, avec ses collections, ses complots fantasmatiques… et ses résultats plus ou moins réussis. Mais ici, il n’est pas question seulement des bandes dessinées portant sur la franc-maçonnerie (le sujet arrive en fin d’ouvrage), ni même – ce qui serait déjà plus singulier – d’un regard “franc-maçon” sur la la bande dessinée, mais bien des correspondances qui se font jour entre ces deux univers où l’imaginaire et la symbolique jouent un rôle essentiel.

    De là découle tout une série d’évocations, souvent pédagogiques, parfois un peu obscures, (voire tirées par les cheveux (les schtroumpfs, modèle de communauté maçonnique). La construction du livre va volontairement du très général (qu’est-ce que la BD ? Qu’est-ce que la franc-maçonnerie ?) au plus pointu (comme l’étude des symboles ou des mythes à l’oeuvre de part et d’autre, ou encore l’analyse de la BD anti-maçonnique).

    Par cercles concentriques, comme autant de degrés à franchir, la problématique initiale évoquée plus haut est bien évoquée. Mais, tout l’intérêt de cette architecture est d’avoir permis de se rendre compte que, comme dans tout voyage, c’est moins le but que le trajet accompli qui importe.

    Fruit de la rencontre de deux spécialistes de la BD (Joël Gregogna a écrit de nombreux essais comme Corto l’initié, ed. Dervy, Les Arcanes du Triangle Secret, ed.Véga-Glénat, 2010), La Venise de Hugo Pratt, ed.Dervy et Manuel Picard est rédacteur en chef du site auracan.com, auteur de plus de 4000 articles sur le neuvième art), cet ouvrage écrit véritablement “à quatre mains” bénéficie d’une incontestable érudition et connaissance du sujet traité, ainsi que d’une grosse bibliographie, sur tous les aspects traités. A noter, aussi, qu’à la lecture, linéaire, s’ajoute une approche “encyclopédique” : chaque chapitres étant aussi ponctué, en marges, par des mots-clés. Et le livre est richement illustré par de nombreuses vignettes, soigneusement sélectionnées.

    A l’image de la couverture (et son dessin de Maël, dans Tamino) évoquant un cabinet de réflexion maçonnique, voici un livre qui stimule la pensée, dans l’esprit de ces quelques mots, enjoués, de conclusion : “Profane ou initié, sage ou rieur, auteur ou critique, ami lecteur, chacun de nous est un passant de la terre amoureux d’une étoile. La maçonnerie, une planche dessinée, constitue peut-être le moyen de lui déclarer notre coeur. C’est une expérience intime qui s’enrichit perpétuellement, ici d’une autre chaîne d’union, là d’une énième relecturee. Seule demeure l’ivresse du moment, et, bien sûr, l’agapè. Celle à laquelle nous vous avons convié en est l’un des reflets.”

     

     

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Fini de buller, c’est la rentrée des cases

    Après une interruption estivale, c’est aussi l’heure de la reprise et de la rentrée ...

    Charlie hebdo honoré par la bande dans dBD

    Le mensuel dBD sort un hors série réussi et original, en hommage à Charlie ...

    Un bel hommage chanté à Charlie Hebdo

    Si les dessinateurs et illustrateurs du monde entier se moblisent pour Charlie Hebdo, ce ...

    Pékin rit jaune devant Fluide Glacial

    Un journal chinois s’est offusqué de la Une du dernier numéro du mensuel Fluide ...

    Si pas de sun, au moins du sexe…

    On ne change pas une formule qui gagne. Ou à la marge. Ainsi du ...

    Siné mensuel survit numériquement au coronavirus

    Siné mensuel est de retour. Après une absence en kiosques, le mois dernier, pour ...