Charlie Hebdo: Delfeil pas dans le ton

    On se doutait bien que la polémique allait éclater de nouveau autour de “l’irresponsabilité” de Charlie Hebdo. Mais pas forcément qu’elle viendrait de l’Obs et d’un ex-fondateur du premier Charlie, Delfeil de Ton.

    Delfeil de Ton dessiné par Reiser
    Delfeil de Ton dessiné par Reiser

    Tout le monde est encore Charlie, mais il y a au moins une personne qui n’est pas vraiment Charb. Delfeil de Ton, chroniqueur à l’Obs et à Siné Mensuel, par ailleurs fondateur de Charlie Hebdo (première époque), glisse ainsi dans une longue chronique publiée aujourd’hui dans L’Obs (spécial “Continuons le combat”) que Stéphane Charbonnier (alias Charb) a « traîné son équipe » à la mort. Une voix dissonante dans le concert de louanges unanimes de ces derniers jours qui surprend déjà par son ton…

    Dénonçant la surenchère de Charb dans la provocation, il accuse:  « Il était le chef. Quel besoin a-t-il eu d’entraîner ses amis dans la surenchère ? », après que l’incendie des locaux de Charlie en novembre 2011, après la sortie du numéro Charia Hebdo. Il  rappelle aussi les paroles de Wolinski à l’époque :  « Je crois que nous sommes des inconscients vulnérables et des imbéciles qui avons pris un risque inutile. C’est tout.» Et Delfeil de Ton enrage que « Charb (l’ait) refait, un an plus tard, en septembre 2012 » (avec le numéro pastichant “Intouchables”).

    Autoportrait de Charb
    Autoportrait de Charb

    Certes, Delfeil de Ton n’attaque pas par surprise. Il précise avant sa charge : “Je vais être désagréable pour Charb“. Et souligne qu’il n’avait jamais caché son point de vue au directeur de Charlie. Une réaction motivée par l’honnêteté intellectuelle donc, et surtout par le chagrin. Et par l’envie de défendre la vie plutôt que de pleurer la mort. “Cavanna, qui haïssait la mort, écrivait à l’âge de Charb: “plutôt rouge que mort”. Les rouges ne sont plus rouges, les morts sont toujours morts“, argumente-t-il, avant d’opposer les deux derniers dessins publiés de Charb et de Wolinski, Charb dessinant un djihadiste avertissant qu’il restait encore du temps en janvier pour adresser ses voeux explosifs, Wolinski terminant son strip sur les amoureux du Malecon par “Je rêve de retourner à Cuba, boire du rhum, fumer un cigare et danser avec les belles cubaines.” Et Delfeil de conclure: “Charb qui préférait mourir et Wolin qui préférait vivre. Je t’en veux vraiment, Charb. Paix à ton âme“.

    Pas “fielleux“, ainsi que Richard Malka, l’avocat de Charlie (et de Clearstream, mais c’est une autre histoire…) l’aurait souligné au patron de l’Obs, ce papier est néanmoins inopportun, surtout en paraissant la veille du jour des obsèques de Charb et au lendemain de la parution du “Charlie des surviants“.

    Il est, il est vrai que l’article est intégré à un (joli) dossier d’hommage à “Charlie Story” surtitré, pour le coup opportunément, “Bête et méchant”.

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Juan Díaz Canales et Ruben Pellejero: “Il nous reste beaucoup à faire avec Corto Maltese”

    Rencontre avec Juan Díaz Canales et Ruben Pellejero autour du Jour de Tarowean, leur nouvel ...

    Daniel Maghen se lance dans la vente aux enchères en solo

    Galeriste et éditeur parisien, Daniel Maghen organise ce 11 octobre sa première vente aux ...

    Goossens, dessinateur et chercheuren pointe

    Le magazine Sciences et avenir consacre un long article à Daniel Goossens, entre “BD ...

    “Seuls” sort le grand jeu

     Seuls, tome 10: la machine à démourir, Fabien Vehlmann (scénario), Bruno Gazzotti (dessin). Editions ...

    Quand le Général de Gaulle fait l’Histoire

      De Gaulle, tome 1(sur 3), Mathieu Gabella (scénario), Christophe Regnault et Michael Malatini ...