“Charlie Hebdo”: Val où la défaite de la pensée

    Philippe Val, ancien patron de Charlie Hebdo, a exprimé ce soir ses doutes sur la survie du magazine français. Pas forcément très opportun.

    Philippe Val, ce mercredi soir sur la télévision suisse romande.
    Philippe Val, ce mercredi soir sur la télévision suisse romande.

    On l’avait un peu oublié et il aurait mieux fait de continuer à se faire oublier. Mais ce mercredi soir, sur la télé suisse RTS, exhumé a l’occasion de la sortie du nouveau numéro de Charlie Hebdo, Philippe Val, a fait une intervention particulièrement défaitiste. S’inquiétant de la possibilité de continuer à faire un journal, il s’interroge sur le fait de savoir si “un titre qui est devenu tellement symbolique, mondialement symbolique, peut survivre journalistiquement à un enfermement dans un symbole.”

    Les terroristes ont gagné pour Philippe Val

    Puis, celui qui est en grande partie responsable du déclin de l’hebdo dans les années 2000 (avant son départ pour France Inter), pointe la montée de l’autocensure. Questionné par le présentateur, Val va jusqu’à affirmer que les terroristes ont gagné : “je crois que oui. On a perdu une bataille (…) parce que les conditions de sécurité ne sont pas réunies. Donc on a perdu cette bataille. C’est très grave.”…

    Après un mois d’actions, de réactions civiques et de publications multiples (même si pas toutes dénuées d’arrières-pensées ou d’illusions) visant justement à démentir le fait que les frères Kouachi aient “tué Charlie Hebdo“, voilà que l’ex-figure emblématique du journal leur donne une victoire posthume !

    Pas mieux que Delfeil de Ton

    Alors, bien sûr, tout n’est pas faux dans son analyse, sur la difficulté de continuer à travailler, à essayer de faire rire dans un bunker securisé et encadré par des gardes du corps. Mais à cette insistance uniquement pessimiste, on préférera le courage lucide de l’édito de Riss dans Charlie, ce mercredi, ou l’engagement clairement douloureux de ses dessinateurs. D’autant que Val en profite, en passant, pour régler des comptes avec Delfeil de Ton, en rebondissant sur l’article polémique du chroniqueur dans l’Obs et en le traitant – avec la subtilité qu’on lui connaît – ouvertement de “collabo“. Pas franchement élégant ni digne.

    Et puis cette manière de prononcer le quasi acte de décès du journal alors que celui-ci a commencé juste à reparaître normalement le matin même, s’avère, là aussi, très inopportun. Voire, s’apparente carrément à tirer dans le dos de son ex-journal.

     

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    La der des ders pour l’Ambulance 13 aussi

    L’ambulance 13, tome 9: Pourquoi ? Patrice Ordas (scénario), Alain Mounier (dessin). Editions Grand ...

    Le Suaire : quand la religion n’est pas de bonne foi

    Le Suaire, premier tome: Lirey, 1357, Gérard Mordillat et Jérôme Prieur (scénario), Eric Liberge ...

    Fluide glacial dans la mêlée de la Coupe du monde de rugby

    Fluide glacial salue à sa manière – c’est-à-dire avec goût et délicatesse – l’ouverture ...

    Spirou a son Groom 2.0

    Le deuxième numéro du magazine Groom est paru. Version complétée. Deuxième livraison pour le ...