Fluide glacial : 40 ans et tous ses grands

    On le sait désormais, 2015 marque le quarantième anniversaire de la naissance de Fluide glacial. Une date célébrée comme il se doit. Avec notamment, ce mois-ci le numéro mensuel des 40 ans.

    Fluide glacial_40 ans_couvYan Lindingre, actuel rédacteur en chef, nous avait évoqué l’été dernier la nature des célébrations de cet événement historique que représente les 40 ans de Fluide glacial.

    En ce mois d’avril, avec la sortie du numéro spécial des “40 ans”, on est donc en plein dedans. Le clin d’oeil de la couverture (reprise du visuel historique du n°1) tout comme l’éditorial signé Gotlib souligne le côté respectueux de la démarche. Dans cette logique convenue, on trouve forcément dans les quelques 194 pages suivantes des hauts et des bas. Mais ce qui marque vraiment et restera, c’est le “casting” impressionnant de talents réunis dans un même magazine. Avec le rassemblement de tous les grands noms de l’umour et la bandessinée”. De toutes générations, des grands anciens (Gotlib, Solé, Binet, Blutch, Edika, Goossens, Hugot, Thiriet, Léandri, Tronchet, Larcenet, Foerster – manque juste Frémion, parti en délicatesse avec le journal l’an passé) jusqu’aux petits nouveaux (Aranega, Bouzard, Julien et Mo/CDM, Fabcaro, Jorge Bernstein, Pixel Vengeur, Pluttark, Pochep ou Jake Raynal). Sans oublier pas mal de “guest stars”, qui tous se pliés à un dessin ou un texte hommage (de Benoît Delépine aux Guignols de l’info, de Berroyer à Jean-Pierre Dionnet, de Christophe Alévêque à Eric Martin, d’Eddy Mitchell à Patrice Leconte ou Lewis Trondheim). Fluide glacial_40 ans_illustration editoMis à part une contribution de Michel Onfray dont on a toujours pas saisi s’il s’agissait d’un fake et d’une longue (trop longue) interview de Jack Lang par Yan Lindingre (lobby d’anciens lorrains) qui aurait pu être évitée, le reste se savoure avec plaisir souvent et avec épatement toujours…

    Conçu début 2015, ce numéro anniversaire s’est confronté, de plein fouet, avec le drame de Charlie hebdo. D’où une teneur un peu douce-amère dans les hommages, et une belle seconde partie qui rend hommage aux dessinateurs tués, dont une partie (Charb, Tignous) a participé aussi à Fluide glacial.

    Bref, un numéro “historique” à plus d’un titre et qui permet de saisir une part de cet esprit fluide, fait de dérision de “nanas à gros seins” et d’un humour qui – malgré les coups de tabac – a su évoluer et demeurer une belle école d’auteurs.

    Il était une fois Fluide glacial_couvCette sortie mensuelle est aussi l’occasion de rappeler la parution, en début d’année du grand hors série “patrimonial” Il était une fois Fluide Glacial (paru d’abord en format magazine puis édité en beau livre, enrichi sous cette forme de 96 pages de BD). Un gros bouquin dirigé de main de maître par Gérard Viry-Babel, qui revisite, lui-aussi, le journal depuis 40 ans à travers ses auteurs. Et de façon cette fois plus directement historique.

    Après une introduction de Léandri en forme de rappel historique des trente premières années d’existence du magazine, près de soixante-quinze auteurs marquants de Fluide glacial ont droit à un petit portrait, rédigé par un membre de l’équipe (Gotlib, Lindingre, Vincent Haudiquet, etc). Le tout richement illustré et ponctué de quelques romans-photos, planches ou récits culte (on savourera particulièrement “le Noël des santons de Fluide glacial” adapté par Gotlib et Léandri, repris d’un hors série de 1996 et qui permet de retrouver toute l’équipe de l’époque dans un récit aussi hilarant qu’émouvant – avec le recul.
    Dans un autre registre, plus “corporate” (à tous les sens du terme), Léandri raconte “le carroussel des rédacs chef” où comment diriger une bande d’auteurs absolument pas dirigeable – et désormais plus ou moins organisée en autogestion.

    Une certaine sagesse éditoriale domine, ici aussi (mais bon, quarante à déconner chaque mois autorise un peu de sérieux !). Mais les chefs d’oeuvres d’humour qui se bousculent dans les pages expliquent aisément les raisons des hommages du spécial 40 ans.

    De quoi donner envie de connaître la suite de l’aventure !

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Viva la revolución ! avec Kris et Maël

    Notre amérique, deuxième mouvement: un printemps mexicain. Editions futuropolis, 64 pages, 16 euros. A ...

    Riss évoque l’avenir de “Charlie Hebdo” dans “Le Monde”

    Emouvante et forte interview de Riss, l’un des rescapés du carnage à Charlie Hebdo, ...

    Les Mentors: l’enfant se présente bien

     Les mentors, tome 1: Ana, Zidrou (scénario), Francis Porcel (dessin). Editions Grand Angle / ...

    M.Bd passe l’été

    Le troisième numéro de M.Bd, sorti fin juin, restera en rayons tout l’été. Une ...

    De quoi lire cet été avec les “indispensables” de l’ACBD

    Les librairies ont rouvert. Occasion de découvrir, un brin en désordre, les nouveautés décalées ...

    Les Français sous l’oeil du Belge Kroll

    Les Français vus par un Belge, Pierre Kroll. Editions Les Arènes, 144 pages, 20 ...