M-BD, du nouveau dans les kiosques

    Après les “livres dont vous choisissez la fin” (concept qui connu son heure de gloire dans les années 80), et la démocratie participative de Ségolène Royal, voilà le magazine de BD interractif où les lecteurs votent pour la suite des récits. Un concept assez inédit en matière de presse. C’est l’originalité de M-BD (pour le “Mag de la BD”, mais aussi “ma BD”). Chaque mois, les lecteurs inscrits sur le site du magazine pourront plébisciter leurs séries préférées. Les moins soutenues auront deux mois pour essayer de se sauver avant d’être remplacées par d’autres.

    Mais, avant tout, M-BD est un bon magazine de bande dessinée de 64 pages. Chemin de fer simple, maquette sans fioritures mais efficace, papier journal (pour 2,90 euros, rapport qualité/prix, rien à dire !). Un journal qui fait suite à un premier magazine, gratuit, diffusé à Lyon voilà quelques mois. Lancé depuis l’Ain (logique pour un numéro 1) avec une bande d’auteurs, dont Bruno Bellamy, Tomkat ou Cédric Mayen, le premier numéro compte six récits (et un “bonus”)… et le choix sera difficile.

    Après un éditorial rafraîchissant par son ouverture d’esprit (loin du nez collé aux planches), Bruno Bellamy débute par une “romance de mars”, dans un contexte de SF qui sert plutôt de prétexte à une jolie réflexion philosophico-économico-poétique sur le temps et l’usage qu’on devrait en faire (le tout s’achevant par une “bellaminette” tout à fait séduisante…). Avec Reiss et Mayen, on entre nettement plus sérieusement dans la science-fiction, version post-apocalyptique. Style semi-réaliste, dynamisme des cadrages, personnages forts et cliffhanger haletant à la fin. Beaux débuts aussi, dans un registre humoristique et onirique, pour Arcady Picardi (et avec un nom pareil, impossible de ne pas lui trouver du talent, ici, forcément… Même si ses “bonus” ne s’imposent pas vraiment). Changement radical de registre avec “La troisième mort”, de Remedium, très graphique réflexion, forte, sur l’aliénation de la vie contemporaine. Dans la foulée, Tomkat embraye, pour un polar hard boiled et un peu cochon (pour le personnage de son tueur porcin) aux dialogues aux inclinaisons tarantiniennes et à l’histoire non dénuée d’humour noir. Enfin, Tyef, dans un style d’apparence plus classique, mais avec une belle et intrigante entrée en matière nimbée de fantastique clôt cet emballant premier numéro.

    Après l’arrêt de Tchô le mois dernier et l’existence plus qu’éphémère de Strip9 à l’automne dernier – et vu qu’on n’aimerait pas que la jeune fille aux cheveux bleus de cette première couv’ perde son charmant sourire – on ne peut que souhaiter bonne chance à ce nouveau jeune confrère !

    [youtube]http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=ExoxDUt-6gE[/youtube]

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    A 80 ans, Spirou prend de l’âge sans vieillir

    Numéro anniversaire, ce mercredi, pour Spirou. Le journal fête – sobrement – ses 80 ...

    Un hors série XIII complet

    Après Corto Maltese, l’Express BD consacre un numéro XXL à XIII. Arrivant en même ...

    Les “sans” donnent de la voix dans “Siné Mensuel”

    A la veille d’une élection présidentielle qui oublie pour l’instant tous les sujets de ...

    Des planches toujours pas pourries dans So Film

    J’ai déjà salué les bonnes planches originales du nouveau (ou encore récent, avec la ...