Passage en Revue, épisode II

    Le deuxième numéro de la Revue dessinée est parue en ce mois de décembre. Enquêtes, reportages, documentaires et chroniques. Et une qualité qui ne se dément pas.

    Après Gippi, c'est Beb-deum qui donne le ton de ce deuxième numéro.

    Le deuxième numéro est toujours le plus difficile, le vrai moment de vérité car il faut confirmer les premiers espoirs et relancer la dynamique après l’énergie déployée pour l’accouchement initial. S’agissant de la Revue dessinée, ce passage s’est bien effectué ! La couverture, signée Beb-deum, sur le thème des réseaux et son visage passablement angoissant renvoie un clin d’oeil à celle de Gippi tout en développant un nouvel univers.

    Et les chroniques qui structurent le sommaire s’installent déjà comme des rendez-vous attendus : “Face B”, redécouverte de grands personnages de la musique (avec cette fois Lee Perry, “l’emmerdeur de Kingston”, le mystique producteur reggae) ; “Mister éco” et ses explications macro-économiques (et la présentation des thèses néo-libérales de Robert Barro) ; La leçon de sémantique hilarante de James ; la chronique “futuriste” d’Olvier Jouvray, joliment illustrée par Maëlle Schaller et celle, décalée, de Vandermeulen et Casanave (sur Thalès, le philosophe grec). Sans oublier la suite de l’histoire de l’informatique, croquée par Hervé Bourhis et Adrien Ménielle (période 1958/1966 pour ce deuxième épisode).

    La suite, encore plus passionnante, de l'enquête sur l'engouement pour le gaz de schiste de Sylvain Lapoix, illustrée (fort bien) par Daniel Blancou

    Les deux grands récits “à suivre” ne déçoivent pas non plus. Marion Montaigne, après s’être penchée sur les pensionnaires du zoo du jardin des plantes, s’intéresse cette fois plus aux employés et au fonctionnement de la structure. Et elle le fait avec une égale réussite et une même empathie. Quant à l’enquête au long cours de Sylvain Lapoix dessinée par Daniel Blancou sur le gaz de schiste, elle tombe doublement d’actualité. Car elle se penche cette fois sur la situation française, avec le décryptage, impressionnant, des stratégies de communication et des logiques économiques des entreprises du secteur, et ce alors que le sujet remonte à la surface. Promise à devenir un album chez Futuropolis (reprenant les deux épisodes, plus le troisième et dernier à paraître dans le prochain numéro de la Revue), ce travail est l’une des vulgarisations les plus réussies et limpides sur ce sujet compliqué et aussi une belle démonstration de la capacité de la BD à restituer, avec sa complémentarité des textes et des dessins, l’impact de tels sujets.

    D’autres regards, passionnants, sur le monde contemporain, sont offerts par les trois nouveaux grands reportages du numéro.

    Le dossier du mois – enquête sur les systèmes d’écoute que la société française Amesys avait installé pour Kadhafi – souffre d’avoir déjà été largement évoquée par ailleurs. Et aussi par un traitement qui aurait gagné à être plus synthétisé.

    Après Tchernobyl, Lepage se confronte à la "terrible beauté" de Fukushima.

    En revanche, après Tchernobyl, Emmanuel Lepage est allé dans la zone d’exclusion de Fukushima et il en est revenu avec un bd-reportage poignant sur cette nouvelle catastrophe nucléaire. Avec une étrange sensation de “déjà vu”, pour l’auteur comme pour les lecteurs de son superbe album. Dans ce récit plus ramassé – au vu d’un séjour bien plus court “au-delà du miroir” – le ton est plus acerbe, amer. Avec aussi, toujours, ce très beau dessin de Lepage, lumineux et profond, restituant cette “beauté hypnotique du terrible“. Incontestablement l’un des deux sujets marquants de ce numéro.

    Alain Kokor, lui, a illustré, avec son style si reconnaissable, de façon étonnamment douce (mais d’une douceur qui restitue avec encore plus de force la violence de certaines séquences) la carrière d’un “VRP de l’armement”. Un traitement singulier, assez unique, qui justifie bien, à lui seul, l’objet de cette Revue dessinée.
    Dessinée, mais aussi numérisée, puisque chaque sujet bénéficie d’éclairages et de bonus sur le site web (enrichi également, d’une rubrique inédite de dessins d’actualité, dont a déjà dit tout le bien et qui devient de plus en plus mordante). Et la même logique de complémentarité bi-média fonctionne dans la version numérique, pour iPad, téléchargeable sur l’applestore.

    Et le sommaire du troisième numéro, en mars 2014, promet déjà beaucoup avec “l’autre face du modèle allemand”, l’histoire de la guillotine et un grand sujet sur le blocage ubuesque de l’ONU en Syrie.

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Il n’y a pas d’âge pour être heureux

    L’obsolescence programmée de nos sentiments, Zidrou (scénario), Aimée de Jongh (dessin). Editions Dargaud, 144 ...

    Le journalisme au bout du Téléscope

    La suite de la “vie de journaliste”, par le dessinateur Ludovic Rio, sur le ...

    Cette campagne présidentielle, ça sent le Sapin

    Je l’avais un peu zappé, samedi dernier. Occasion de se rattraper dès aujourd’hui dans ...

    Ah, ça lira !

    Ah, ça ira ! tome 1: le pain et la poudre, Jean-David Morvan (scénario), ...

    Je suis Char…ognard ?

    Il avait incontestablement sa place parmi les publications soit-disant solidaires de Charlie Hebdo apparues ...

    Ces Belges qui n’ont Même pas peur

    Apparition à Charleroi, d’un petit cousin belge de Charlie Hebdo. Né des réactions après ...