Categories
Presse & Médias

Quand “le Figaro” nous balade avec Corto Maltese

On évoquait la nouvelle hier: le retour de Corto Maltese, l’an prochain, avec un nouvel album réalisé par Jesus Diaz Canales et Ruben Pellejero.

Corto-figaro-uneCe matin, le Figaro consacre deux pages, bien informées, à l’affaire.
On y apprend notamment, par Olivier Delcroix que cette prochaine aventure devrait se dérouler en 1915 dans le Grand Nord. Le spécialiste BD maison (qui a interrogé l’éditrice italienne et légatrice des droits de Pratt, Patricia Zanotti, mais aussi le directeur éditorial de Casterman, Benoît Mouchart et le biographe du père de Corto, Dominique Petitfaux) explique que les responsables du projet vont s’insérer ainsi dans le “trou noir” entre 1905 (La Jeunesse de Corto) et 1915 (La ballade de la mer salée). 15 planches seraient déjà réalisées et Dominique Petitfaux, qui a vu les huit premières, assure qu’elles sont “splendides“, délicates et classiques. Alléchant, donc.
Mais survendu à la France dimanche

Si l’article de Delcroix est intéressant (et si François Rivière livre une belle évocation de Pratt), la Une du journal confine à l’attrape-gogos : Les “nouvelles images exclusives” promises se limitent à… 2 dessins. A savoir, le beau dessin vertical en couleur, en ouverture du cahier, repris dans le communiqué de com’ de l’éditeur diffusé hier. Et le deuxième est l’agrandissement du dessin mis en accroche de Une. Le poids des mots, l’arnaque des photos…

Bref, si c’est pour en savoir un peu plus sur la génèse du projet, ça vaut la peine d’y aller de 1,80 euros. Si c’est pour découvrir l’ambiance de cette nouvelle version, faudra encore attendre un peu !

Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
0
J'AIMEJ'AIME
0
J'ADOREJ'ADORE
0
HahaHaha
0
WOUAHWOUAH
0
SUPER !SUPER !
0
TRISTETRISTE
0
GrrrrGrrrr
Merci !

By Daniel Muraz

Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté.
Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre.

Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *