Rentrée en force pour M.bd

    C’est la rentrée, aussi pour M.bd. Copieuse, avec pas moins de 11 récits au sommaire de ce numéro 4, avec un récit complet et trois nouvelles séries… dont une réalisée par une Picarde !

    Parmi les nouveautés de ce M.bd n°4, on notera particulièrement (chauvinisme régional oblige) Punk Project de la Picarde Alex-Imé, et sa jeune héroïne, lycéenne et punk par dépit. Un premier épisode d’exposition, mais qui permet d’apprécier un joli trait, semi-réaliste et des personnages très expressifs, pour une exploration plutôt bien sentie (pour l’instant) du quotidien adolescent. A suivre avec attention donc.

    Autre nouvelle série alléchante, “Brane Zero”, de Mathieu Thonon, récit post-apocalyptique où errent un jeune garçon et son grand-père. Là encore, un début plutôt intriguant mais une belle ambiance et un soin particulier apporté aux cadrages font naître beaucoup d’espoir pour la suite.
    Enfin, le récit complet proposé ce mois-ci, “Eternel retour“, de Maria Uglier-Velum & Helen Juice, charme par son atmosphère mélancolique.

    Pour le reste, les “habitués” – et bonne pioche depuis le début du jeune magazine – sont toujours bien là. Bruno Bellamy se fait plus politique et radical que jamais dans son nouvel épisode de sa “Romance de Mars“,  Tomkat fait un retour apprécié avec la suite de “Personne ne sortira d’ici vivant“, Nynatak, le thriller arctique d’Eric Valois et Stéphanie Gerardi prend une tournure de plus en plus fantastique.
    Enfin, Remedium se permet de versifier sur une bonne partie de son 4e épisode de “La Troisième mort” (incontestablement, pour moi, la série phare de M.bd) donnant un côté “slam social” à son récit de décryptage contemporain toujours aussi impressionnant et fort. A ce propos, on peut en savoir plus sur le travail de ce talentueux auteur sur son webzine La cité des esclaves.

    En tout cas, M.bd justifie pleinement son audacieux projet, par son éclectisme et sa belle palette de jeunes auteurs à découvrir. Et pour 2,90 euros le numéro, c’est vraiment un sans faute.

     

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Ils ont compris la BD numérique, le Courrier picard le raconte

    Dans le Courrier picard, ce dimanche 16 février, une évocation de la BD numérique ...

    Les “sans” donnent de la voix dans “Siné Mensuel”

    A la veille d’une élection présidentielle qui oublie pour l’instant tous les sujets de ...

    Tout le monde en prend un autre d’Alex

    Le recueil d’Alex 2013 paraît aujourd’hui. Compil’ des meilleurs dessins publiés dans le Courrier ...

    Pierre, Papier, Chicon : encore un mois pour boucler le financement participatif

    L’opération de financement participatif de la future revue picarde de bande dessinée picard Pierre, ...

    Mis en Bier, du ciné très Mad en BD

    L’usage de la bande dessinée pour parler cinéma se diffuse. Après So Film qui ...

    Aaarg ! encore

    Aaarg! l’onomatopée, qui signifie autant l’effroi que le ravissement était bien choisi, pour titrer ...