Vous reprendrez bien un peu de Desproges ?

    Pierre Desproges sera à l’honneur, le 9 octobre au Cirque d’Amiens, pour une soirée étonnante concoctée par Musique en Utopia et la bande à Charlie hebdo, autour de la parution d’Encore des nouilles, chroniques culinaires méconnues de Pierre Desproges. Charb, directeur de Charlie, s’en explique dans les colonnes du Courrier picard, ce vendredi. 

    couv-desproges-webSi elles restent anecdotiques, et plutôt plein de retenue, par rapport à ses autres ouvrages, où son style se développait dans toute sa vertigineuse démesure, ces chroniques culinaires ne manquent pas de piquant, néanmoins. Durant l’improbable hébergement dans les colonnes de la revue Cuisine et vins de France, entre 1984 et 1985, Desproges déclare son amour du vin, de la bonne bouffe, fait l’éloge paradoxal des pâtes au Québec, compisse les esprits trop bornés ou les ridicules de la grande restauration. Et, accessoirement, livre sa recette du pâté de sardine (une recette également à l’honneur dans la dernière livraison de l’excellente revue Schnock, qui lui consacre aussi un copieux dossier ce trimestre).

    A partir de ce matériau peu connu et largement oublié, les éditions Les Echappés ont réalisé en tout cas un beau petit livre, à la mise en page soignée. Et les dessins de Luz, Charb, Cabu, Catherine ou Wolinski apportent un jolie contrepoint aux textes. Un petit hommage au grand humoriste qui sera apprécié des amateurs. Et qui, pour l’anecdote, renoue les liens entre Charlie Hebdo et Pierre Desproges. Ce dernier publia en effet dans l’hebdomadaire (première époque) sa chronique “Les étrangers sont nuls” (sorti ensuite sous forme d’un livre au Seuil, également illustré, cette fois par Edika).

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Quelque chose d’improbable au royaume du Danemark

    Les Danois, Clarke. Editions Le Lombard, 104 pages, 17,95 euros. Il est amusant de ...

    10 histoires pour autant d’idées fausses sur la pauvreté

    ATD Quart Monde édite sa première bande dessinée, pour démonter les préjugés sur les ...

    Du Mali au musée du Louvre, la belle odysée d’une Maternité rouge

    Une maternité rouge, Christian Lax. Editions Futuropolis, 144 pages, 22 euros. C’est au tour ...

    Uderzo offre une planche pour les familles des victimes de Charlie Hebdo

    Autre forme d’hommage, par un dessinateur à Charlie Hebdo, la Galerie Maghen et Christie’s ...

    La sémantique c’est fantastique avec James

    La sémantique, c’est élastique, James. Editions Delcourt, coll. Pataquès, 112 pages, 13,95 euros. La ...

    “La Revue dessinée” évolue mais ne change pas

    Numéro de rentrée et “nouvelle formule” pour la Revue dessinée. En cette fin d’été, ...